Accéder au contenu principal

Syrie : Palmyre libérée des jihadistes du groupe EI, dévastée mais toujours debout

C'était le plus beau monument du site : le temple de Baal, un sanctuaire vieux de 2000 ans. Après le passage des jihadistes de l'Etat islamique, il ne reste plus que la porte qui est toujours debout. Un peu plus loin, l'ancien arc de Triomphe est lui aussi détruit : pour le gouverneur de la province de Homs, 30 % du site antique aurait été détruit. D'autres constructions ont elles été épargnées, et la plupart des sculptures dévastées pourront être restaurées.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.