Accéder au contenu principal

Algérie : Gourcuff confirme son envie de quitter les Fennecs

Le sélectionneur Christian Gourcuff espère trouver un accord à l'amiable avec la fédération algérienne.
Le sélectionneur Christian Gourcuff espère trouver un accord à l'amiable avec la fédération algérienne. Farouk Batiche, AFP

L'entraîneur français Christian Gourcuff a confirmé qu'il souhaitait quitter son poste de sélectionneur de l'Algérie. Il espère trouver un accord à l'amiable dans les prochains jours avec la fédération algérienne.

Publicité

La situation ne s’améliore pas pour Christian Gourcuff en Algérie. L’entraîneur français a démenti le fait d’avoir démissionné de son poste de sélectionneur des Fennecs, mais il a bien confirmé qu’il souhaitait s’en aller.

"Oui, je veux partir, ce n'est pas nouveau, je l'ai déjà dit au président de la Fédération au mois de novembre. Mais il a refusé que je parte", a expliqué jeudi 31 mars le technicien au quotidien régional Le Télégramme.

Après le match retour mardi face à l'Éthiopie (3-3) en éliminatoires de la CAN-2017, Christian Gourcuff a de nouveau exprimé son souhait de se voir relevé de ses fonctions. "Je leur ai redit que ma position n'avait pas changé et que je souhaitais m'en aller", a-t-il poursuivi, refusant d'entrer dans les détails de ses griefs, mais évoquant "un environnement global" qui ne lui permet pas d'exercer comme il le souhaiterait.

Vers un club français?

L’entraîneur espère trouver un accord amiable la semaine prochaine lors d'une rencontre avec la fédération algérienne. "Je ne vais pas aller au conflit", a-t-il assuré, espérant que la raison l'emporte: "quel serait l'intérêt d'une fédération de garder un sélectionneur qui souhaite s'en aller ?", d'autant que le timing serait assez favorable. avec trois victoires et un match nul, l'Algérie domine en effet le groupe J des qualifications pour la CAN-2017 et ne devrait avoir aucun mal à assurer sa qualification lors de son déplacement aux Seychelles le 3 juin ou lors de la réception du Lesotho le 2 septembre.

Ce n’est pas la première fois qu’un divorce entre l’entraîneur français et les Fennecs est évoqué. En octobre dernier, Christian Gourcuff avait déjà fait part de son agacement, fustigeant l’attitude d’une presse algérienne qu’il estime injuste et partiale.

Selon lui, certains clubs français lui ont déjà fait "des approches". Plusieurs médias ont déjà ainsi avancé la piste de Brest, Nantes ou Bordeaux.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.