Accéder au contenu principal

#NuitDebout : des manifestants ont occupé la place de la République toute la nuit

Après la manifestation contre la Loi Travail, des centaines de personnes ont occupé la place de la République à Paris, le 31 mars 2016.
Après la manifestation contre la Loi Travail, des centaines de personnes ont occupé la place de la République à Paris, le 31 mars 2016. Facebook Nuit Debout

Après la manifestation contre la Loi Travail ce 31 mars 2016, des centaines de personnes n'ont pas eu envie de rentrer chez elles. Toutes se sont retrouvées place de la République à Paris pour rejoindre l'opération "Nuit Debout".

Publicité

"Au plus fort de la nuit, nous étions plus de 4 000 place de la République", rapporte le site du collectif Convergence des luttes, à l'initiative du rassemblement. Et les images et vidéos de cette Nuit Debout s'additionnent ce matin sur les réseaux sociaux.

Aux alentours de 23h, et entre deux débats et un concert, le documentaire "Merci Patron" de François Ruffin a été projeté en plein milieu de la place de la République. "Il a fallu chercher le groupe électrogène du camion des concerts pour faire fonctionner le rétroprojecteur", raconte Ludivine, 29 ans, à Mashable FR. Sur place cette nuit, elle témoigne de la "bonne ambiance" qui régnait : "Les gens sont restés assis par terre sur un sol mouillé, en silence, dans le froid. Il fallait en avoir envie ! Mais il y avait vraiment du monde. Lorsque je me retournais, je ne voyais pas le bout de la foule".

VOIR AUSSI : Loi Travail : ce 31 mars, la jeunesse était dans la rue

#PARIS #NUITDEBOUT Sympa la salle de projection.

Une photo publiée par Gaspard GLANZ - Taranis News (@taranisnews) le

Rêve générale #31Mars

Une photo publiée par LudiTomasi (@luditomasi) le

Mais si la projection, les concerts et les débats se sont déroulés "sous les hospices de la bienveillance et de la fraternité" d'après Convergence des luttes, des policiers ont fait irruption sur la place à 5h45. "La police a encerclé notre rassemblement pacifique, et maîtrisé jusqu'au bout, avant de nous contraindre à quitter les lieux manu militari et sans explication", rapporte le collectif sur son site internet.

À Nantes, Toulouse et dans d'autres villes de France, des Nuits Debout ont aussi occupé les places publiques.

VOIR AUSSI : En images : des violences en marge de la manifestation contre la loi Travail

Les organisateurs de l'opération, qui se disent "nourris des expériences citoyennes des indignés, d'occupy et des printemps arabes", ont officiellement déclaré trois jours d'occupation à la préfecture de Paris, comme ils l'ont confié à la revue Ballast. Ils appellent donc qui le voudra à "rejoindre et amplifier ce mouvement" dès 18h ce vendredi 1er avril et tout le week-end sur la place de la République.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.