Accéder au contenu principal

La bière pourrait enfin faire son retour dans les stades de foot

Pexels

Bannie des stades depuis la loi Evin de 1991, la bière (alcoolisée) fera son grand retour au Stade de France le 23 avril prochain à l'occasion de la finale de Coupe de la Ligue.

PUBLICITÉ

C'est le retour de la bonne mousse bien fraîche de la mi-temps ! Le 23 avril prochain, au Stade de France, les fans de football pourront se donner rendez-vous à la buvette, à l'intérieur du stade, pour déguster une bière alcoolisée en marge de PSG – Lille. C'est la première fois que la mairie de Saint-Denis et la préfecture du 93 accordent une telle dérogation au Stade de France.

Les internautes sont plutôt ravis de l'initiative :

VOIR AUSSI : Une brasserie écossaise a mis au point une pâte à tartiner à la bière

"Consommer de la bière ne transforme pas les supporters en hooligans : elle renforce le côté convivial de la soirée", explique Mathieu Ficot dans l'Équipe, directeur du développement économique de la Ligue. "Cette mesure se veut aussi sécuritaire car elle devrait inciter les gens à consommer au sein du stade et non à l’extérieur, chez des vendeurs à la sauvette."

Mais la bonne nouvelle ne s'arrête pas là. Dans les colonnes du Parisien, Arnaud Rouger, directeur des activités sportives de la Ligue, explique que ce changement d'état d'esprit pourrait bientôt s'appliquer à l'ensemble des stades de Ligue 1 : "On souhaiterait qu’il soit admis une fois pour toute que la bière est autorisée dans les stades, ce n’est pas parce que vous vendez de la bière qu’il y a plus d’insécurité. Au contraire, jusqu’ici, certains spectateurs consomment en quantité avant de venir et arrivent complètement ivres, parce qu’ils savent qu’ils ne pourront pas boire à l’intérieur de l’enceinte."

Cela fait plusieurs années que la question de l'alcool dans les stades est soulevée. Son absence dans les tribunes constitue un manque à gagner pour les clubs et relève quelque peu de l'hypocrisie, quand on sait que le champagne a tendance à couler à flots dans les loges des invités. Pour le moment, la loi Evin ne prévoit que 10 dérogations par an, en accord avec la municipalité. Une limite sur laquelle certains clubs s'assoient allégrement, comme le révélait Le Parisien en 2014.

2016, année du retour de la bière dans les stades de l'Hexagone ?

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.