Accéder au contenu principal

"Panama papers" : le Premier ministre islandais Gunnlaugsson annonce sa démission

Le Premier ministre islandais, Sigmundur David Gunnlaugsson, au Parlement le 4 avril 2016.
Le Premier ministre islandais, Sigmundur David Gunnlaugsson, au Parlement le 4 avril 2016. Halldor Kolbeins, AFP

Lâché par son parti après les révélations des "Panama papers" sur ses placements offshore, le Premier ministre islandais, Sigmundur David Gunnlaugsson, a déclaré mardi qu'il allait démissionner.

PUBLICITÉ

Il est le premier emporté par l’onde de choc des "Panama papers". Le Premier ministre islandais, Sigmundur David Gunnlaugsson, va démissionner après des révélations sur ses placements offshore qui ont poussé dans la rue des milliers d'Islandais en colère, a annoncé son parti mardi 5 avril.

"Le Premier ministre a informé le groupe parlementaire du Parti du progrès qu'il allait démissionner de ses fonctions de Premier ministre", a déclaré en direct à la télévision Sigurdur Ingi Johannsson, vice-président du parti et ministre de l'Agriculture.

Selon des documents dévoilés par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), Sigmundur David Gunnlaugsson, 41 ans, a créé en 2007 avec sa future épouse une société dans les îles Vierges britanniques, appelée Wintris, pour y parquer des millions de dollars, jusqu'à ce qu'il lui cède ses parts fin 2009 pour un dollar symbolique.

Affaire sensible dans un pays marqué par les excès de la finance

Quand il a été élu député pour la première fois en avril 2009, il a omis cette participation dans sa déclaration de patrimoine, alors que la loi l'y obligeait. L'affaire est extrêmement sensible dans un pays marqué par les excès des années 2000, où un secteur financier euphorique et ses dirigeants et cadres usaient et abusaient des sociétés écrans.

Le chef de gouvernement a d’abord nié : lui n'avait jamais caché d'argent à l'étranger, et sa femme était en règle avec le fisc islandais. Il a ensuite envisagé de dissoudre le Parlement et de convoquer des législatives anticipées "si les parlementaires du Parti [de l'indépendance] estiment qu'ils ne peuvent plus soutenir le gouvernement". Mais le président Olafur Ragnar Grimsson a refusé.

Selon Reuters, le ministre de la Pêche et de l’Agriculture Sigurdur Ingi Johansson pourrait remplacer Sigmundur David Gunnlaugsson à la tête du gouvernement.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.