Accéder au contenu principal

L'artiste coréen qui soupçonnait La Poste d'avoir volé son dessin l'a retrouvé

Lim Sae Byung, Facebook

Il y a quelques jours, Mashable FR vous parlait de Lim Sae-Byung, un jeune artiste coréen qui soupçonnait La Poste d'avoir volé une de ses toiles alors qu'il l'expédiait en Corée du Sud. La Poste vient de lui annoncer qu'elle avait retrouvé son œuvre.

PUBLICITÉ

"C'est un miracle". Sur sa page Facebook, l'artiste coréen Lim Sae-Byung ne mâche pas ses mots. Et pour cause, La Poste a retrouvé la gigantesque fresque sur laquelle l'artiste, résidant en France depuis six ans, travaillait depuis plus de trois ans.

Pour rappel, le dessinateur avait perdu la trace de son œuvre depuis décembre 2015. Le colis qui contenait sa toile était bien arrivé en Corée du Sud mais ses extrémités avaient été ouvertes et la fresque avait disparue. L'artiste, de son pseudo Im Sebyoung, soupçonnait alors La Poste d'être à l'origine du vol et mobilisait les réseaux sociaux pour retrouver le dessin qu'il considère "comme son enfant".

VOIR AUSSI : Un artiste coréen soupçonne La Poste d'avoir volé sa toile et mène l'enquête

Des retrouvailles inespérées 

C’est peut-être l'ampleur de la mobilisation en France et en Corée, ou bien le désespoir de l’artiste, qui ont poussé La Poste à accélérer l'enquête et à finalement retrouver la fresque en question. Le lundi 4 avril, l’entreprise a annoncé à Lim que son œuvre avait été réceptionnée sur le site de Libourne, visiblement en bon état.

Lim est bien sûr ravi d’avoir retrouvé le fruit des trois dernières années de sa vie. Sur sa page Facebook, il a tenu à remercier tous ceux qui l’avaient aidé dans ses recherches. Et pourtant, l’enthousiasme des retrouvailles ne saurait complètement occulter les zones d'ombres qui planent encore sur cette histoire.

Un "miracle" un peu trop miraculeux 

Comment expliquer que le colis soit bien arrivé en Corée du Sud mais vidé de son contenu ? Une chose est sûre : la toile ne s’est pas échappée toute seule de son emballage.  

"Même si je trouve que cette histoire n’est pas très claire à plusieurs niveaux, le principal est que j’ai retrouvé mon dessin", a confié Im Sebyoung à Mashable FR. Bien conscient des bizarreries de l’affaire, le jeune artiste compte bien faire toute la lumière sur cette sombre histoire. "Je déciderai plus tard si je dois aller jusqu’au bout pour connaître la vérité", explique t-il. En attendant de mener ses investigations, Lim compte bien reprendre en priorité le fil de son travail. La vérité, elle, attendra.  

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.