Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

Découvertes

L'application de paiement Lydia débarque sur Slack

© Mashable composite

Texte par Majda ABDELLAH

Dernière modification : 06/04/2016

Slack intègre désormais l'application française de paiement mobile Lydia, à travers un nouveau bot permettant de payer directement sur la plate-forme de messagerie instantanée américaine.

Nouvelle venue dans le répertoire d'applications déjà bien fourni de la messagerie préférée du secteur tertiaire : Lydia, spécialisée dans le paiement mobile de personne à personne, rejoint la plateforme Slack.

Et c'est à travers une intelligence artificielle, et plus exactement, un "bot", ces robots configurés pour réaliser certaines tâches, qu'il sera possible de payer directement depuis la messagerie instantanée.

VOIR AUSSI : Comment maîtriser Slack et convaincre vos collègues de l'utiliser

Premier bot de paiement

C'est la première fois que Slack intègre un robot de paiement. Concrètement, il suffira pour les utilisateurs d'inviter le bot Lydia dans une conversation en le mentionnant sous la forme "@Lydiabot" pour que ce-dernier repère dans la discussion les dettes contractées entre deux utilisateurs.

Les utilisateurs concernés par la transaction en question reçoivent alors une notification leur demandant de renseigner un code de sécurité. S'ils n'utilisent pas l'application Lydia, un lien les redirige vers une page Web où ils peuvent alors payer par carte bancaire. Une fois la transaction réalisée, le Lydia bot envoie un message pour en informer les concernés.

Pour le moment, cette nouvelle fonctionnalité n'est disponible qu'en version bêta. Elle sera accessible à tous les utilisateurs français le 11 avril et généralisée à d'autres pays européens d'ici la fin de l'été.

Fondée en 2013, l'entreprise française, qui vise comme cœur de cible un public technophile, comptabilise aujourd'hui près de 300 000 utilisateurs. D'après Cyril Chiche, son fondateur, le volume de transactions réalisées sur son application a été multiplié par 7 en un an. Valorisée à hauteur de 4 millions de dollars lors de sa dernière levée de fond, l'entreprise entend bien poursuivre son intégration dans les messageries instantanées. Prochainement, Lydia devrait rejoindre Facebook Messenger.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 06/04/2016