Accéder au contenu principal

Ségolène Royal invite Elon Musk à construire une usine Tesla à la place de Fessenheim

Getty

La ministre de l'Écologie a affirmé mardi 5 avril qu'elle était favorable à la mutation de la centrale nucléaire de Fessenheim en une usine de fabrication des voitures électriques Tesla.

Publicité

Et si le plus vieux site nucléaire français accueillait la première usine Tesla d'Europe ? C'est le message qu'a laissé entendre Ségolène Royal lors d'un point presse mardi 5 avril. Alors que la procédure de fermeture du site de Fessenheim dans l'Haut-Rhin, devrait être lancée dans le courant de l'année, la ministre de l'Écologie s'est avancée sur les possibles mutations du site.

VOIR AUSSI : Tesla dévoile Model 3, sa voiture tout-électrique grand public

"Le principal problème, c'est la mutation du site", a déclaré Ségolène Royal. "Il faut donner un espoir au territoire. Mon idée, c'est de faire venir une usine Tesla", a-t-elle dit.

"Il n'a pas dit non"

La ministre qui a affirmé qu'elle rencontrerait dans 10 jours les dirigeants de Tesla, a également déclaré avoir déjà fait part de sa proposition au PDG Elon Musk. Celui-ci souhaiterait ouvrir une usine en Europe, et hésiterait selon la ministre entre la France et l'Allemagne.

"Je lui ai dit j'ai un endroit pour vous, Fessenheim", a-t-elle raconté. "Il n'a pas dit non", a souligné Ségolène Royal, ajoutant "Qui ne risque rien n'a rien !"

La ministre avait déjà évoqué début mars l'idée d'une usine de voitures électriques à Fessenheim.

Reste à attendre la répondre d'Elon Musk. "Ça serait formidable, parce qu'on annonçerait la fermeture de Fessenheim" et "il y a autre chose qui se construit, on tourne une page et puis on regarde le futur", a-t-elle dit, soulignant qu'"en plus, les voitures électriques, c'est l'industrie du futur".

--

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.