Accéder au contenu principal
Focus

Vidéo : Djibouti à l’heure d'une présidentielle sans véritable enjeu

À Djibouti, quelque 187 000 électeurs sont appelés aux urnes vendredi 8 avril pour l’élection présidentielle. L'actuel chef de l'État, Ismaïl Omar Guelleh, au pouvoir depuis 1999, brigue un quatrième mandat consécutif. Celui que l'on surnomme "IOG" semble promis à une confortable réélection face à une opposition divisée. Reportage de nos envoyés spéciaux.

PUBLICITÉ

Djibouti, petit pays de la corne de l'Afrique, est choyé par ses partenaires internationaux en raison de sa position stratégique, à l'entrée de la mer Rouge et du golfe d'Aden. La France, ancienne puissance coloniale, y a installé sa plus importante base militaire à l'étranger. Les États-Unis et le Japon y disposent également d'une base, tandis que la Chine prévoit aussi de s'y installer d'ici fin 2017.

>> À voir France 24, notre entretien avec Ismaïl Omar Guelleh, à l'occasion de la signature d'un nouveau traité de coopération militaire entre la France et Djibouti

Considéré comme un partenaire stable, le pouvoir djiboutien est pourtant accusé par les organisations des droits de l'Homme de bâillonner la presse et de mener la vie dure aux partis d'oppositions. Nos reporters Thaïs Brouck et Duncan Woodside se sont rendus sur place.

Une émission préparée par Elise Duffau et Emerald Maxwell.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.