Accéder au contenu principal

Cuba : première apparition publique de Fidel Castro depuis neuf mois

Dans des images diffusées sur la télévision publique, Fidel Castro est apparu pour faire l'éloge de l'école cubaine.
Dans des images diffusées sur la télévision publique, Fidel Castro est apparu pour faire l'éloge de l'école cubaine. CUBANTV, AFP

À l'aube de ses 90 ans, Fidel Castro est réapparu publiquement jeudi dans une école de La Havane. Le père de la révolution cubaine n'avait pas été vu en public depuis juillet 2015.

Publicité

Cela faisait neuf mois qu'on ne l'avait pas vu. Fidel Castro, qui doit fêter ses 90 ans en août, est apparu en public, jeudi 7 avril, dans une école de La Havane, dans des images diffusées sur la télévision publique.

Toujours assis, le père de la révolution cubaine a parlé à des écoliers de primaire à l'occasion du 86e anniversaire de la naissance de Vilma Espin, son ancienne belle-sœur et héroïne de la révolution, décédée en 2007.

"Je suis sûr qu'un jour comme aujourd'hui, Vilma serait très contente que je sois venu, a affirmé Fidel Castro, qui s'était déplacé dans une école de la capitale cubaine portant le nom de l'héroïne. Elle a sacrifié sa vie, toute personne qui meurt au cours de la lutte révolutionnaire laisse son énergie" à ceux qui restent.

Dernière apparition en juillet 2015

Fidel Castro a également saisi cette occasion pour faire l'éloge de l'école cubaine, gratuite, et sur les bancs de laquelle tous les Cubains se sont assis.

Sa dernière apparition publique remonte à juillet 2015, où il avait rencontré des agents civils des Forces armées révolutionnaires et du ministère de l'Intérieur.

Cette apparition de Fidel Castro survient à quelques jours du congrès du Parti communiste, le 16 avril, et après une longue lettre critique, "Le frère Obama", écrite à la suite de la visite historique du 20 au 22 mars à La Havane du président américain.

Dans la foulée du rapprochement spectaculaire entamé fin 2014 entre les deux pays, Barack Obama avait alors appelé "à enterrer le dernier vestige de la Guerre froide".

"Nous n'avons pas besoin que l'empire nous fasse cadeau de quoi que ce soit", avait répliqué dans sa lettre l'ex-Lider Maximo, qui a cédé le pouvoir après un demi-siècle de pouvoir absolu en 2006, à la suite d'une lourde opération chirurgicale, à son frère cadet Raul.

Avec AFP

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.