Accéder au contenu principal

Publicité jugée raciste : comment les internautes ont fait plier Gap

Gap

Que voyez-vous sur cette publicité Gap ? Un groupe d'enfants qui pose ? Les internautes ont été nombreux à épingler la marque de vêtement pour son racisme passif.

Publicité

La photo a fait polémique. Sur cette photo issue d'une campagne de publicité pour la marque de vêtement Gap, une petite fille de 12 ans pose son bras sur la tête d'une petite fille de 8 ans.

Problème : la première est blanche, la seconde est noire. Pour beaucoup d'internautes, cette pose est inacceptable.

"Sa tête comme accoudoir"

Les enfants noirs sont trop peu représentés dans la publicité pour que l'on fasse l'erreur de les rabaisser quand ils apparaissent dans une campagne, estiment certaines voix qui se sont élèvées pour dénoncer cette "pose humiliante".

"Tous les enfants de cette publicité sont en action. Seule la petite fille noire tient debout, passive, comme un accessoire. Qui plus est un accoudoir", peut-on lire sur la Toile.

Pour clore le débat, la maman des deux petites filles est intervenue : "elles sont sœurs !", a-t-elle tenu à préciser.

Mais pour certains, cette information ne change rien à ce que cette publicité renvoie forcément. "Est-ce que quelqu'un s'est dit 'Hé, utilisons la tête de la petite fille noire comme accoudoir !', Je ne pense pas", "En revanche, ce que je crois, c'est que les gens qui ont laissé passé cette image n'ont absolument aucune idée des implications culturelles et raciales de telles représentations. Ce qui est, en fait, bien bien pire", estime ainsi cette internaute.

"Nous sommes profondément chagrinés par le fait que certaines personnes jugent cette photo raciste", a réagi Nathalie Yves Gaulthier, qui gère "Le Petit Cirque", le groupe de performance qui travaille avec les enfants que l'on voit dans la publicité. 

Pour calmer le jeu, Gap a décidé de remplacer la photo de la campagne par une autre. "En tant que marque qui depuis 46 ans est fière d'être un champion de la mixité, nous apprécions le débat qui a eu lieu et sommes désolés pour tous ceux que nous avons offensés," a affirmé un porte-parole de Gap dans un communiqué.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.