Accéder au contenu principal

Ligue des champions : au pied du mur, le PSG doit vaincre City pour voir les demies

Accroché à l'aller par City (2-2), le PSG doit réaliser le match parfait pour se qualifier en demi-finale de la Ligue des champions.
Accroché à l'aller par City (2-2), le PSG doit réaliser le match parfait pour se qualifier en demi-finale de la Ligue des champions. Yann Buxeda

Accroché la semaine passée par Manchester City (2-2), le PSG n'a pas le droit à l'erreur, mardi, à l'Etihad Stadium, s'il veut rejoindre les demi-finales de la Ligue des champions. Un quart de finale retour à haut risque pour les Parisiens.

PUBLICITÉ

C'est une marotte depuis le début du printemps : à chaque sortie européenne, le Paris Saint-Germain joue "le match le plus important de sa saison". Une maxime une nouvelle fois adaptée au quart de finale retour de Ligue des champions que les Parisiens se préparent à jouer, mardi 12 avril, à l'Etihad Stadium de Manchester City.

>> À lire sur France 24 : "Pour Laurent Blanc, 'il n'y a que la victoire finale qui compte'"

En ligne de mire pour les hommes de Laurent Blanc, une place en demi-finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Autant dire un symbole fort, puisque pour la première fois depuis que QSI (Qatar Sports Investments) a pris le contrôle du club en 2011, le PSG intégrerait le dernier carré de la C1.

À l'inverse, une défaite de Zlatan Ibrahimovic et de ses coéquipiers en quart de finale viendrait graver dans le marbre le plafonnement d'un club qui a déjà échoué à trois reprises à ce stade de la compétition au cours des trois dernières années.

Un cap à franchir de part et d'autre

Sur le papier, le PSG pensait pourtant avoir tiré un adversaire à sa portée en héritant de City, cador économique de Premier League au destin sportif régulièrement contrarié. Les Sky Blues, qui ont dépensé plus d'un milliard d'euros sur le marché des transferts ces dix dernières années, n'ont jamais réussi à briller sur la scène continentale. Pour la première fois de leur histoire, ils ont atteint les quarts cette saison : un objectif minimal au vu de l'immense surface financière de son propriétaire, le cheikh Mansour d'Abou Dhabi.

Mais même sans cette sacro-sainte expérience européenne, les Citizens ont su parfaitement négocier leur quart aller au Parc des Princes, en ramenant un nul heureux de Paris (2-2). Et le PSG est désormais contraint de réaliser un exploit s'il veut matérialiser son statut de "grand d'Europe".

Un milieu sinistré et beaucoup d'inconnues

Un défi de taille pour les protégés de Blanc, qui se présentent à Manchester avec quelques cartes en moins. Comme au match aller, le virevoltant milieu de terrain Marco Verratti devrait être forfait en raison d'une pubalgie. Une absence d'autant plus préjudiciable que l'ensemble du milieu de terrain francilien est affaibli : Blaise Matuidi, averti au match aller, sera suspendu pour cette rencontre, tout comme le défenseur central David Luiz, qui aurait pu dépanner devant la défense. L'entraîneur parisien devrait donc être obligé de composer un milieu plus offensif, avec Pastore, Thiago Motta et Rabiot.

Une option pas forcément rassurante, alors que le bloc défensif du PSG a montré quelques signes de faiblesse il y a une semaine. La titularisation de Marquinhos en lieu et place de David Luiz pourra-t-elle stabiliser une charnière qui n'a pas brillé par sa sérénité il y a une semaine ? Le latéral Serge Aurier, qui avait totalement manqué son retour à l'aller, aura-t-il retrouvé sa solidité ? Autant de questions autour desquelles pourrait se décider le sort de cette confrontation.

Devant, en revanche, le PSG devrait avoir plus de certitudes. Ibrahimovic, qui a connu un match aller compliqué – un but, mais surtout un pénalty stoppé et plusieurs occasions franches manquées – voudra prouver qu'il peut être décisif dans les matches couperets. Il devrait être secondé par l'inévitable Di Maria et probablement par Lucas, qui devrait être préféré à Cavani.

Puissance de feu

Cette capacité à forcer la décision sera sans nul doute l'atout principal de Manchester City, mardi soir. Avec une attaque menée par De Bruyne et Agüero, les hommes du Chilien Manuel Pellegrini peuvent faire trembler les filets à tout moment.

Ils bénéficieront par ailleurs du retour de l'incontournable Yaya Touré, indéboulonnable titulaire sous le maillot bleu ciel. L'Ivoirien, qui avait manqué le match aller en raison d'une blessure au talon, pourrait être l'élément clé de la lutte dans l'entrejeu.

En défense, en revanche, les Citizens devront une nouvelle fois composer sans Kompany, insuffisamment remis de sa blessure au mollet. Une absence dont les Parisiens devront profiter devant les quelque 55 000 spectateurs de l'Etihad Stadium s'ils veulent donner un peu d'épaisseur à leurs ambitions de sacre européen. Et s'ils n'y parviennent pas, la fin de saison pourrait être très longue pour le club parisien, sacré champion de France depuis un mois, et qui a fait de cette C1 son objectif prioritaire en 2016.

• Les compositions probables des deux équipes :

Manchester City : Hart - Sagna, Otamendi, Mangala, Clichy - Fernandinho, Touré, Fernando - De Bruyne, Aguero, Silva

Paris SG : Trapp - Aurier, Thiago Silva, Marquinhos, Maxwell - Pastore (ou Di Maria), Thiago Motta, Rabiot - Di Maria (ou Cavani), Ibrahimovic, Lucas

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.