Accéder au contenu principal

Les Grecs face aux migrants, chapitre 3 : "Philoxenia", la solidarité grecque

Yacine, volontaire franco-grecque de l’ONG "Refugees Welcome in Piraeus" qui coordonne l’aide sur le port du Pirée.
Yacine, volontaire franco-grecque de l’ONG "Refugees Welcome in Piraeus" qui coordonne l’aide sur le port du Pirée. Sarah Leduc, France 24

Dans tous les quartiers d'Athènes, des Grecs se mobilisent pour venir en aide aux migrants dont l'histoire leur est familière. Nombre d'Héllènes sont en effet descendants de réfugiés d'Asie mineure. Retour sur l'Histoire des Grecs, peuple d'exilés.

Publicité

Sur le port du Pirée, pas un un quart d'heure ne passe sans qu'un chauffeur ne s'arrête pour déposer nourriture, médicaments ou vêtements pour les migrants. Idem à Hellenikon ou dans les autres centres d'accueil qui pullulent dans la capitale grecque. La "philoxenia" – l'hospitalité grecque vis-à-vis des étrangers – s’expérimente dans différents quartier d'Athènes et selon de nombreux Grecs, cette générosité tient à leur propre histoire. 

Après deux premières étapes à Lesbos et à Athènes, poursuivons donc ce périple grec par le biais d'un détour dans l'Asie mineure des années 1920. 

Pour regarder le troisième chapitre, cliquez ici
 

Pour revoir les deux précédents chapitres, cliquez ici

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.