Accéder au contenu principal

Quinze ans de prison pour Zerkani, figure belge des filières de recrutement de l'EI

La cour d'appel de Bruxelles le 29 janvier 2016 lors de l'ouverture du procès de Khalid Zerkani.
La cour d'appel de Bruxelles le 29 janvier 2016 lors de l'ouverture du procès de Khalid Zerkani. Nicolas Maeterlinck, AFP

La cour d'appel de Bruxelles a condamné à 15 ans de réclusion le prédicateur bruxellois Khalid Zerkani pour son rôle de dirigeant d'un "groupe terroriste", ayant recruté et envoyé en Syrie de nombreux jihadistes.

Publicité

Khalid Zerkani, figure des filières de recrutement de jihadistes pour la Syrie, a été condamné jeudi 14 avril en appel à 15 ans de réclusion, soit la peine maximale.

La cour d’appel de Bruxelles a souligné le "cynisme" de Khalid Zerkani, qui a toujours nié les charges portées contre lui, une "attitude de dénégation manifeste", preuve de son "absence totale d'amendement".

En première instance, en juillet 2015, ce prédicateur musulman bruxellois de 42 ans avait écopé d'une peine de douze ans de prison pour avoir recruté et envoyé en Syrie de nombreux jeunes, parmi lesquels figuraient Abdelhamid Abaaoud et Chakib Akrouh, deux auteurs des attentats du 13 novembre à Paris.

"Le plus grand recruteur de candidats au jihad qu'on ait jamais connu en Belgique"

En février 2016 lors de son réquisitoire devant la cour d’appel de Bruxelles, le procureur fédéral Bernard Michel l’avait décrit comme "le plus grand recruteur de candidats au jihad qu'on ait jamais connu en Belgique".

"Monsieur Zerkani a perverti toute une jeunesse, particulièrement celle du quartier Maritime de Molenbeek-Saint-Jean", en région bruxelloise, avait-il expliqué. "Il a également eu un rôle important au niveau international, dans l'aide logistique apportée aux candidats au jihad. Il apparaît d'ailleurs clairement qu'il avait des contacts avec des membres de l'organisation État Islamique (EI) directement", avait ajouté Bernard Michel.

Lors du procès de juillet 2015, parmi la trentaine de personnes qui étaient jugées avec lui par le tribunal correctionnel de Bruxelles, figuraient Chakib Akrouh et Abdelhamid Abaaoud. Tous deux avaient alors été condamnés par contumace pour participation aux activités d'un groupe terroriste. Un autre prévenu dans cette affaire, Reda Kriket, interpellé en mars pour un projet d'attentat "imminent" en France, gravitait dans leur entourage et avait également été condamné par le tribunal correctionnel de Bruxelles, en son absence, à cette occasion.

Outre Khalid Zerkani, le tribunal correctionnel de Bruxelles avait, fin juillet 2015, condamné 29 autres prévenus pour participation aux activités d'un groupe terroriste. 

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.