Accéder au contenu principal

Trois adolescentes devant le juge pour avoir torturé une collégienne à Créteil

Une jeune collégienne de Créteil a été violemment agressée par une bande d'adolescentes mardi 12 avril 2016.
Une jeune collégienne de Créteil a été violemment agressée par une bande d'adolescentes mardi 12 avril 2016. AFP (Archives)

Une adolescente de 12 ans, rackettée depuis des mois par une bande de collégiennes, a été violemment agressée mardi à Créteil. Jusqu’ici, elle avait gardé le silence. Trois jeunes filles ont été présentées à un juge en vue de leur mise en examen.

Publicité

Trois adolescentes, soupçonnées d'appartenir à une bande qui a agressé très violemment une collégienne de Créteil (Val-de-Marne), mardi à la sortie des cours, ont été présentées à un juge en vue de leur mise en examen, a-t-on appris vendredi 15 avril de source judiciaire.

Une information judiciaire pour extorsion de fonds et violences en réunion avec arme a été ouverte. Les jeunes filles, âgées de 13 à 15 ans, sont également poursuivies pour avoir filmé la scène. Le parquet a requis leur placement sous contrôle judiciaire, avec une mesure d'éloignement, leur interdisant notamment de fréquenter le Val-de-Marne.

D'autres jeunes filles sont recherchées par les enquêteurs, a ajouté la source judiciaire. Une quatrième adolescente interpellée cette semaine a finalement été relâchée sans suite.

Dévêtue, frappée, brûlée avec des cigarettes

Alors qu'elle rentrait à pied chez elle, la victime de 12 ans a été prise à partie, mardi, par un groupe d'adolescentes qui la menaçaient et lui soutiraient de l'argent depuis septembre. La jeune fille n’en avait pas parlé à ses parents qui ont découvert le calvaire subi par leur enfant seulement après l’agression de mardi, d’après Europe 1 qui a interviewé le père de la victime.

Mardi, les invectives et les brimades subies par la jeune collégienne ont laissé place à de véritables sévices : sous la menace d'un couteau de boucher, la collégienne a d’abord été forcée à voler dans une épicerie, puis elle a été dévêtue, frappée, brûlée avec des cigarettes et ses cheveux ont été coupés. "Elles l'ont littéralement lynchée… Elles lui ont uriné dessus", a ajouté le père de la victime qui a précisé que la jeune fille avait eu la mâchoire fracturée à coups de genoux. Dix jours d'ITT ont été prescrits à la jeune femme.

"Dans ce genre d'histoires, l'ennemi numéro 1 c'est le fait que l'enfant puisse ne rien dévoiler. C'est très compliqué, elle se murait dans le silence. Comme elle nous a dit au final, 'j'avais peur de vous ramener des problèmes'", a expliqué le père de la jeune fille.

Des jeunes filles sans antécédent judiciaire

Les jeunes assaillantes, "connues des services de l'assistance éducative", n'ont cependant "pas d'antécédents judiciaires" selon la source.

Par ailleurs, une seconde enquête a été ouverte après qu'une adolescente, qui pourrait avoir pris part aux violences, et sa mère, ont été agressées à leur tour, dans la nuit de mardi à mercredi. "Sans doute une expédition de représailles", a commenté la source judiciaire.

Les deux enquêtes ont été confiées à la brigade des mineurs de la Sûreté territoriale du Val-de-Marne.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.