Accéder au contenu principal

Risque de tsunami au Japon après un nouveau séisme dans le Sud-Ouest

 À Mashiki, la préfecture de Kumamoto au Japon, le séisme a fait de nombreux dégâts dans un quartier résidentiel.
À Mashiki, la préfecture de Kumamoto au Japon, le séisme a fait de nombreux dégâts dans un quartier résidentiel. Jiji Press, AFP

Après une nouvelle secousse de magnitude 7,1 dans le sud-ouest du Japon, l'agence de météorologie a émis un avis de risque de tsunami dans la nuit de vendredi à samedi. La veille, une série de séismes a fait plus de neuf morts dans le pays.

Publicité

Un avis de risque de tsunami a été émis au Japon par l'agence de météorologie, dans la nuit de vendredi à samedi 16 avril, après un nouveau séisme dans le Sud-Ouest. Il concerne une partie de la côte ouest de l'île de Kyushu, là où passe la faille active responsable de ces tremblements de terre.

Une secousse de magnitude 7,1 s'est produite à 1 h 25 locales (soit 16 h 25 GMT vendredi) entraînant un risque de raz-de-marée, indique l'agence de météo japonaise et l'institut de géophysique américain USGS.

Plus de 100 répliques au lendemain du tremblement de terre

Les autorités, relayées par les chaînes de télévision et autres médias enjoignent la population de ne pas approcher du bord de la mer et de fuir les bâtiments fragilisés par les précédentes secousses.

>> Cinq ans après Fukushima, ils reviennent dans une ville fantôme

Cette nouvelle secousse est la plus forte enregistrée depuis une série meurtrière de plus de 100 répliques qui ont frappé l'île de Kyushu, et plus particulièrement la préfecture de Kumamoto, en moins de 24 heures.

Le premier séisme enregistré jeudi soir avait une magnitude de 6,5. Neuf morts ont été déplorés ainsi que plus de 900 blessés, dont une cinquantaine grièvement.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.