Accéder au contenu principal

Air France rouvre sa liaison Paris-Téhéran suspendue depuis 2008

La compagnie aérienne Air France a repris ses liaisons avec la capitale iranienne, le 17 avril 2016.
La compagnie aérienne Air France a repris ses liaisons avec la capitale iranienne, le 17 avril 2016. AFP (Archive)

Air France a rouvert dimanche sa liaison Paris-Téhéran, suspendue depuis 2008 en raison des sanctions internationales contre l'Iran. La reprise des vols avec l'Iran avait créé une polémique sur le port du voile pour les hôtesses de la compagnie.

Publicité

Pour la première fois depuis 2008, un avion de la compagnie Air France a relié dimanche 17 avril Paris à Téhéran, en Iran. Cette liaison aérienne avait été suspendue en raison des sanctions internationales imposées contre l'Iran.

Le vol AF738 a décollé de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle à 12 h 24, avec à son bord le ministre des Transports Alain Vidalies, accompagné d'une délégation d'une quinzaine d'entreprises, parmi lesquelles la SNCF, le groupe de BTP et concessions Vinci ou encore le constructeur Alstom.

"On n'a rien inventé de mieux dans le monde depuis longtemps que le commerce pour être un ingrédient de la qualité des relations humaines et diplomatiques" a déclaré le ministre français juste avant l'inauguration de la ligne. Alain Vidalies assistera lundi à l'inauguration de l'agence d'Air France dans la capitale iranienne, selon la compagnie aérienne.

Un marché iranien concurrentiel

La compagnie française avait annoncé en décembre la réouverture de cette liaison, après l'accord international conclu en juillet sur le programme nucléaire iranien qui a ouvert la voie à la levée des sanctions internationales visant Téhéran. "Pour le moment, il y aura trois vols par semaine, puis progressivement un vol quotidien entre Paris et Téhéran", a indiqué Mariam Pirzadeh, correspondante de France 24 à Téhéran.

"Toute la difficulté pour Air France va être maintenant de se positionner sur un marché assez concurrentiel, car d'autres compagnies européennes comme la Lufthansa, qui n'ont jamais cessé de desservir l'Iran, sont déjà très utilisées par les touristes".

L'Iran est une destination tendance cette année pour les voyagistes français, explique Mariam Pirzadeh. La compagnie française cible d'abord "une clientèle d'hommes d'affaire français, dans un moment d'effervescence où beaucoup d'Européens viennent prospecter dans la République islamique", puis une clientèle de touristes de plus en plus nombreux à visiter ce pays.

Polémique sur le voile des hôtesses et les homosexuels

Mais la reprise de ces vols a été précédée par une polémique, après que la compagnie tricolore a demandé dans une note interne à son personnel féminin de se conformer à la loi iranienne sur le voile, c'est-à-dire notamment l'obligation pour les hôtesses de porter un voile couvrant les cheveux dans les lieux publics après leur descente d'avion.

Finalement, Air France a accédé aux demandes des syndicats en affectant sur les rotations Paris-Téhéran seulement des personnels féminins volontaires. Un refus de vol des hôtesses sera sans conséquences sur leur rémunération, ne sera pas inscrit dans leur dossier personnel et n'entraînera pas de déstabilisation de leur planning, ont souligné les syndicats qui vont se montrer vigilants sur l'application de cet accord.

Par ailleurs, le personnel homosexuel de la compagnie française a lui aussi fait part de ses inquiétudes. À travers une pétition, mise en ligne sur le site Change.org le 8 avril, ils ont demandé à exercer leur droit de retrait dans un pays appliquant la peine de mort à l’encontre des homosexuels.

Côté iranien, ces polémiques ont été très peu commentées, a indiqué la correspondante de France 24 sur place. Le retour de la compagnie non plus n'a pas fait couler beaucoup d'encre, même si les avions d'Air France jouissent d'une certaine sympathie en Iran : "La compagnie est souvent représentée car en 1979, c’est un avion d'Air France qui avait ramené l’ayatollah Khomeini après près de 10 ans d’exil", a expliqué Mariam Pirzadeh.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.