En votant pour la destitution de la présidente Dilma Rousseff, les députés brésiliens ont ouvert la voie à une procédure d'"impeachment", qui annonce une longe période de batailles politiques et judiciaires.