Accéder au contenu principal

Le bracelet connecté Shock Clock de Pavlok envoie des décharges électriques au réveil

Pavlok

Aux États-Unis, la start-up Pavlok a dévoilé son tout nouveau produit "Schock Clock" : un bracelet qui envoie des décharges électriques à son propriétaire à l'heure du réveil, pour le forcer à sortir du lit.

Publicité

Avec Shock Clock, il n’y pas que vos tartines qui vont griller au réveil. Le slogan aurait bien pu être celui choisi par les ingénieurs de l’entreprise Pavlok, basée au Massachusetts (États-Unis). Ceux-ci ont conçu un bracelet qui réveille celui qui le porte à coup de décharges électriques.

VOIR AUSSI : Des chercheurs japonais ont créé une fourchette électrique capable de recréer le goût du sel

Connecté à votre smartphone grâce au Bluetooth, le bracelet est programmable via une application disponible sur iOS et Android. Il peut être configuré avec trois options : vibrer, sonner, électrocuter, trois étapes que la start-up recommande de suivre dans l’ordre pour une utilisation optimale.

Mais qui donc n'arrive pas à se réveiller au point d'embaucher une alarme aussi sadique ? Au-delà du réveil quotidien, la start-up insiste sur le fait que le bracelet connecté a un effet à long terme sur l'organisme. Sur la page de la campagne de crowdfunding lancée pour soutenir le projet, ses créateurs expliquent que le courant éléctrique permet "d’éduquer" le cerveau et qu’à terme, le réveil devient plus facile.

La start-up n’en est pas à son premier bracelet machiavélique. En 2014, elle avait déjà lancé une campagne de financement participatif pour donner naissance à un "bijou" spécialement conçu pour chasser les mauvaises habitudes à coup de jus.

Cette version plus "soft", spéciale réveil, est disponible en précommande à 79 dollars, soit environ 70 euros, et coûtera 126 dollars (environ 111 euros) à sa sortie.  

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.