Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun, Paul Biya réélu pour un 7e mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#pasdevague et #jesuisunabruti, journée chargée sur les réseaux sociaux français

En savoir plus

LE DÉBAT

Comores : les risques d'une crise politique

En savoir plus

FOCUS

Irak : des personnalités féminines anticonformistes en danger

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Le "Davos du désert" compromis par l'affaire Khashoggi

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Maroš Šefčovič : "Nous avons besoin d'intensifier le dialogue entre pays de l'Est et de l'Ouest"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Musique, mode, peinture : Mounia, égérie volcanique de la création

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : la bataille de la pêche a commencé

En savoir plus

Pas 2 Quartier

"Noise": Raconter sa ville au fil du RER

En savoir plus

EUROPE

Salah Abdeslam inculpé pour une fusillade avant les attentats de Bruxelles

© John Thys, AFP | Me Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam, le 7 avril 2016 à Bruxelles.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/04/2016

Salah Abdeslam a été inculpé jeudi par la justice belge pour "tentative de meurtre". Le 15 mars, quelques jours avant les attentats de Bruxelles, il est soupçonné d'avoir tiré sur des policiers lors d'une opération antiterroriste.

Salah Abdeslam a été inculpé jeudi 21 avril par la justice belge pour "tentative de meurtre" dans le cadre de l'enquête sur la fusillade, le 15 mars, dans la commune bruxelloise de Forest. Ce jour-là, une opération antiterroriste liée aux attentats de Paris s'était soldée par des tirs contre les policiers, la mort d'un suspect et la fuite de deux personnes.

Cette fusillade avait accéléré les investigations pour rechercher Salah Abdeslam, 26 ans, seul survivant des commandos des attentats du 13 novembre de Paris (130 morts). En fuite depuis quatre mois, Abdeslam avait rapidement été soupçonné d'être l'un des deux fuyards de l'appartement perquisitionné ce 15 mars. Ses empreintes y avaient été retrouvées.

>> À lire sur France 24 : "Heureusement, je n'ai pas été jusqu'au bout", confie Salah Abdeslam à son frère

Le jeune homme a été auditionné dans ce dossier par la juge Isabelle Panou, la magistrate bruxelloise déjà en charge du volet belge de l'enquête sur les attentats de Paris. Il "a été inculpé pour tentative de meurtre comme auteur ou co-auteur", a précisé son avocat Me Sven Mary. Quatre des six policiers intervenant le 15 mars à Forest avaient été blessés.

La juge n'a pas assorti l'inculpation d'un mandat d'arrêt, ce que l'avocat a interprété comme un signe du manque de preuves réunies à ce stade sur la responsabilité directe de son client. "S'il avait été considéré comme ayant tiré sur les policiers, il aurait été placé sous mandat d'arrêt", a déclaré Me Mary.

Remis à la France dans les 10 jours

Salah Abdeslam, Français de Belgique ayant grandi dans la commune bruxelloise de Molenbeek, y avait été arrêté le 18 mars puis inculpé le lendemain d'"assassinats terroristes" pour sa participation aux commandos du 13 novembre. Incarcéré depuis un mois en Belgique, il a été transféré lundi de la prison de Bruges vers celle de Beveren, également dans le nord du pays.

>> À lire sur France 24 : "Comment la police a débusqué l’ennemi public français numéro 1"

Désormais sa remise à la justice française pourrait intervenir "dans les 10 jours", estime Me Sven Mary, en soulignant qu'aucune convocation ne lui est, pour l’instant, parvenue sur une possible audition de son client dans l'enquête sur les attentats de Bruxelles.

La prolongation de la détention de Salah Abdeslam doit faire l'objet d'une audience à huis clos devant une juridiction d'instruction à Bruxelles le 28 avril. Après cette date, le transfèrement pourrait être organisé "rapidement", selon l'avocat.

Avec AFP

Première publication : 21/04/2016

  • BELGIQUE

    "Heureusement, je n'ai pas été jusqu'au bout", confie Salah Abdeslam à son frère

    En savoir plus

  • FRANCE

    Salah Abdeslam ne sera transféré en France que dans "plusieurs semaines"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le transfert d'Abdeslam suspendu mais pas remis en cause selon Jean-Jacques Urvoas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)