Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Mouvement des "gilets jaunes" : le carburant des extrêmes ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Jean-Claude Juncker : "Nous entretenons des relations difficiles avec l’administration Trump"

En savoir plus

FOCUS

23 millions de candidats, 127 000 postes : Indian Railways recrute !

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Enrico Letta : "Aucun accord de Brexit ne peut réunir une majorité au Parlement britannique"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

François Durpaire et nos ancêtres pas si Gaulois

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manou Gallo, un nouvel album groove et funk à la sauce ivoirienne

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Lille: Ryad le jardinier, le bio au quartier

En savoir plus

L’invité du jour

Riad Sattouf : "La BD est le moyen d'expression le plus puissant"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Daniel Kretinsky, le milliardaire tchèque à l'assaut de la presse française

En savoir plus

Découvertes

Rétroprojecteur : avant de finir sur le toit du MET, la maison de "Psychose" a eu plusieurs vies

© Paramount Pictures, Getty Images | Extrait du film "Psychose" d'Alfred Hitchcock.

Texte par Chloé ROCHEREUIL

Dernière modification : 23/04/2016

Une réplique de la maison du film "Psychose" d’Alfred Hitchcock vient d’être installée sur le toit du musée MET à New York. Mais le célèbre décor n’en est pas à sa première résurrection. Retour sur les mille vies de cette bicoque hantée.

Les maisons aussi peuvent avoir plusieurs vies. Celles de la célèbre demeure du film "Psychose", sorti en 1960, pourraient à elles seules remplir les pages d'un scénario de film.

VOIR AUSSI : Quand Hollywood était encore Hollywoodland

Une façade hantée dans les studios Universal 

En 1959, Alfred Hitchcock, inspiré par le tableau "House by The Railroad" d’Edward Hopper, commande la réalisation d’un décor inédit pour son prochain film. Une maison bardée de bois vieilli, bien flippante, sort de terre à côté d’un motel poussiéreux dans les studios Universal en Californie (États-Unis) : le décor de "Psychose" était né.

Si de l’extérieur, l’ensemble est particulièrement terrifiant, l’intérieur ressemble plutôt à une vieille grange tranquille. Et pour cause, à l’origine, la célèbre maison n’est qu’une façade, sans côté droit, et seulement hantée par des poutres et des briques en vrac.

Une vie entre décor de cinéma et attraction touristique 

En 1964, les studios Universal créent un petit train pour promener les touristes à travers le parc. Un côté droit est ajouté à la maison, qui sert par la suite de décors à des films et des séries en tous genre. Au début des années 1980, la maison est démontée et reconstruite un peu plus loin avant de reprendre du service pour le tournage de "Psychose II".

 

VOIR AUSSI : L'attraction The Walking Dead des Studios Universal va vous donner des sueurs froides

Pour le troisième volet, une réplique de la bicoque hantée est montée de toute pièce en Floride puis détruite une fois le tournage de "Psychose III" terminé, à la fin des années 1990.  

De rénovations en rénovations : le fantôme est parti ? 

En 1998, la maison originelle connaît son premier lifting : le bois est remplacé et repeint. Une copie de la bâtisse sort de terre aux côtés de l'originale pour le tournage de "Psychose IV", avant d’être rasée en 2003. Des animations sont régulièrement organisées par les studios Universal, et notamment une rencontre nocturne avec Norman Bates, son propriétaire dans la fiction. (Attention, un petit monstre observe la scène.)

En 2014, les touristes s’inquiètent de la santé du décor qui tomberait en ruine. Une pétition est lancée sur change.org pour demander la restauration du monument et un groupe Facebook est créé. Les signataires obtiennent gain de cause et en 2015, le décor est entièrement restauré.

Mais la célèbre maison hantée n’a pas dit son dernier mot. L’artiste britannique Cornelia Parker vient d'en installer une réplique... sur le toit du musée MET à New York. 

À 57 ans, la maison de "Psychose" n'a pas pris une ride. L'angoissante héritière d'Alfred Hitchcock a encore de belles années devant elle.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 23/04/2016