Accéder au contenu principal

Attentats du 13 novembre : Salah Abdeslam a passé sa première nuit à la prison de Fleury-Mérogis

Vue générale de la prison de Fleury-Mérogis, au sud de Paris, où est incarcéré Salah Abdeslam.
Vue générale de la prison de Fleury-Mérogis, au sud de Paris, où est incarcéré Salah Abdeslam. Eric Feferberg, AFP

Salah Abdeslam, seul survivant des commandos du 13-Novembre, a passé sa première nuit depuis son retour en France à la prison de Fleury-Mérogis. La veille, il a été mis en examen pour assassinats à caractère terroriste et placé en détention.

PUBLICITÉ

Salah Abdeslam, suspect-clé dans l'enquête sur les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, a été mis en examen, est désormais incarcéré au centre pénitentiaire de Fleury-Mérogis, plus grande prison d'Europe située dans l’Essonne, à une trentaine de kilomètres de Paris. Il y a passé sa première nuit, du mercredi 27 au jeudi 28 avril, après son retour en France, sous le régime très strict de l'isolement et sous vidéosurveillance. La veille, Salah Abdeslam a été mis en examen ont annoncé son avocat français, Frank Berton, et le parquet de Paris.

Arrêté en mars à Bruxelles, il doit être interrogé le 20 mai sur le fond du dossier, a précisé l'avocat de Salah Abdeslam.

Détenu en Belgique depuis son arrestation le 18 mars, celui qui est soupçonné d'être le seul rescapé des commandos du 13-Novembre a été transféré en France mercredi matin, en exécution d'un mandat d'arrêt européen délivré le 19 mars 2016 par Paris.

Il sera placé "dans un quartier d'isolement" et pris en charge par une équipe de "surveillants aguerris", avait indiqué le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas.

Salah Abdeslam s'exprimera "ultérieurement"

Représenté jusqu'à présent par l'avocat belge Sven Mary, Salah Abdeslam sera défendu en France par Me Berton, ténor du barreau lillois, et un autre avocat français, dont le nom n'a pas encore été rendu public. Lors de sa première comparution au palais de justice de Paris, Salah Abdeslam a assuré au juge antiterroriste qui l'a interrogé qu'il allait "s'expliquer ultérieurement", selon Me Frank Berton.

Salah Abdeslam est le seul protagoniste direct des tueries du 13-Novembre à avoir été arrêté vivant, après la mort des neuf assaillants, en kamikazes comme son frère Brahim ou abattus par les forces de l'ordre comme son ami d'enfance Abdelhamid Abaaoud.

S'il assure, via son avocat belge, qu'il n'était pas au courant des attentats de Bruxelles (32 morts), commis le 22 mars, il est en tout cas lié aux trois hommes qui se sont fait exploser ce jour-là et qui ont, eux aussi, un lien avec les attentats du 13 novembre, qui ont fait 130 morts.

Proche du Belge Abdelhamid Abaaoud, que les enquêteurs considèrent comme l'organisateur des attentats de Paris, Salah Abdeslam était au cœur des préparatifs logistiques des tueries. C'est lui aussi qui a conduit en voiture les trois kamikazes qui se sont fait exploser aux abords du Stade de France.

Âgé de 26 ans, né à Bruxelles mais de nationalité française, Salah Abdeslam avait été arrêté le 18 mars à Molenbeek, commune de la capitale belge où il a grandi, après quatre mois de cavale.

Avec AFP

 

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.