Accéder au contenu principal

Législatives en Iran : les alliés de Rohani en quête de majorité

Des femmes iraniennes dans un bureau de vote de Robat Karim, vendredi 29 avril 2016, à l'occasion du deuxième tour des élections législatives en Iran.
Des femmes iraniennes dans un bureau de vote de Robat Karim, vendredi 29 avril 2016, à l'occasion du deuxième tour des élections législatives en Iran. Atta Kenare, AFP

Deux mois après le premier tour, 17 millions d'électeurs iraniens sont appelés aux urnes, vendredi, pour le deuxième tour des élections législatives. La tendance est à la formation d'une assemblée majoritairement pro-Rohani.

Publicité

Les Iraniens votaient, vendredi 29 avril, pour le second tour des élections législatives, que les réformateurs et modérés espèrent emporter pour former une assemblée favorable à la politique d'ouverture du président Hassan Rohani.

Seuls 17 millions d'électeurs étaient appelés à voter, contre 55 millions au premier tour du 26 février, pour élire 68 des 290 députés du Parlement.

La plupart des ultraconservateurs ayant perdu au premier tour, la tendance est à la formation d'une assemblée composée majoritairement de députés réformateurs et modérés pro-Rohani, ainsi que de conservateurs modérés et pragmatiques plus conciliants à l'égard de la politique du président.

>> À lire sur France 24 : "Non, les réformateurs iraniens n'ont pas gagné les élections du 26 février"

Le scrutin se déroule dans 21 provinces et 55 circonscriptions à travers le pays, notamment de grandes villes comme Tabriz (nord-ouest), Chiraz (sud) ou Ahvaz (sud-ouest).

Lors du premier tour, 221 députés ont déjà été élus, dont 103 conservateurs et 95 réformateurs et modérés ainsi que 14 indépendants dont la tendance politique n'est pas clairement définie, selon un décompte de l'AFP.

Selon les médias, les conservateurs disposent de plus de candidats que les réformateurs pour ce second tour, mais l'issue du scrutin reste incertaine, la participation étant en général moins forte. Elle avait été de 62 % le 26 février.

Les résultats définitifs devraient être annoncés samedi, selon le ministère de l'Intérieur.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.