Accéder au contenu principal

Vidéo : témoignage d'un journaliste infiltré dans un camp de migrants à Lesbos

Tarek Kai, reporter à Monte Carlo Doualiya a pu entrer dans l'un des camps de migrants de Lesbos.
Tarek Kai, reporter à Monte Carlo Doualiya a pu entrer dans l'un des camps de migrants de Lesbos. Capture d'écran France 24

Tarek Kai, reporter à Monte Carlo Doualiya, s'est introduit illégalement dans l'un des camps de migrants de Lesbos, celui de Moria. Avec son smartphone il a pu filmer des heurts entre la police et les réfugiés. Témoignage.

PUBLICITÉ

Reporter à la radio Monte Carlo Doualiya, Tarek Kai s'est rendu sur l'île de Lesbos, en Grèce, porte d'entrée de l'Europe pour des milliers de migrants. Il raconte à France 24 ce qui a changé depuis l'entrée en vigueur de l'accord UE-Turquie, le 4 avril.

Tarek Kai a pu s'introduire dans l'ancien hotspot de Moria, aujourd'hui interdit d'accès à la presse, qui est devenu "un centre de rétention dont les migrants n'ont pas le droit de sortir, une prison à ciel ouvert". À l'aide de son smartphone, il a notamment filmé des heurts entre la police et les migrants.

<< À voir sur France 24 : À Lesbos, les migrants détenus à Moria redoutent leur déportation en Turquie

Visant à endiguer le flux de migrants dans l’Union européenne, qui a vu arriver plus d'un million de personnes en 2015, et 150 000 en Grèce cette année, l'accord prévoit le retour en Turquie de toutes les personnes qui arriveront illégalement sur les îles grecques de la mer Égée et dont la demande d'asile aura été rejetée selon le principe du "un pour un" (pour chaque Syrien renvoyé en Turquie depuis les îles grecques, un autre Syrien sera réinstallé de la Turquie vers l'UE).


Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.