Accéder au contenu principal

Pour un dirigeant égyptien, le cartoon "Tom et Jerry" inciterait à la violence et au terrorisme

Tom & Jerry/MGM/WARNER

Lors d'une conférence donnée à l'Université du Caire, un représentant du gouvernement égyptien a accusé, dans un discours, le dessin animé "Tom et Jerry" de rendre la violence "naturelle".

Publicité

Jerry brûle la queue de Tom avec un fer à repasser, Tom place des bâtons de dynamite à l’intérieur de la maison de Jerry, Jerry fait tomber un seau d’eau glacé sur la tête de Tom… On connaît bien les vacheries interposées des plus célèbres ennemis animés du petit écran, le chat Tom et la souris Jerry.

VOIR AUSSI : Messie offre ses chaussures et provoque la fureur des Égyptiens

Créés en 1940 par William Hanna et Joseph Barbera, ces deux personnages ont d’ailleurs bercé l’enfance de beaucoup d’entre nous, le générique des épisodes annonçant, les dimanches soirs dans l’émission de Canal+ "Ça cartoon", la douloureuse reprise du lundi matin. On ne s’est d’ailleurs jamais vraiment émus de tous ces coups bas : l’un n’arrive jamais vraiment à faire du mal à l’autre, et après tout, qui châtie autant doit, au fond, aimer profondément.

Mais en Égypte, certains n’entendent pas les choses de cette manière. L'ambassadeur égyptien Salah Abdel-Sadek, à la tête de l'organisme général de l’Information (équivalent du ministère de la Communication), accuse le dessin animé américain de faire l’apologie de la violence, d’encourager l’extrémisme et d’inciter les enfants à faire du mal aux autres.

C’est lors d’une conférence sur "les médias et la culture de la violence", organisée à l’Université du Caire, qu’il s’est exprimé sur le sujet, dénonçant un cartoon qui contribue à faire de la violence quelque chose de "naturel". "ll la dépeint comme une chose drôle et envoie un message tel que 'Oui, je peux le frapper… et le faire sauter avec des explosifs'. Dans l’esprit des téléspectateurs, tout ceci devient tout à fait naturel', a-t-il déclaré devant son auditoire, rapporte le site Egyptian Streets.

Dans la foulée, le quotidien égyptien Youm7 a publié une longue analyse qui démontre à quel point "Tom et Jerry" serait néfaste pour les enfants, les incitant à boire, à fumer, à utiliser les armes, à échafauder des plans ou encore à se convertir au terrorisme. 

Pour autant, il ne serait pas question pour le gouvernement d’interdire le dessin animé, très populaire en Égypte et dans le monde arabe en général. 

"Tom et Jerry" a d'ailleurs déjà eu à essuyer des critiques par le passé, notamment aux États-Unis et au Royaume-Uni. En 2013, deux épisodes dans lesquels le chat et la souris ont le visage peint en noir et portent un os sur la tête avaient choqué de nombreux téléspectateurs. Jugés "inappropriés", la Warner avait alors fini par les retirer de ses coffrets DVD. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.