Accéder au contenu principal

Fifa : suspension réduite à quatre ans pour Michel Platini qui annonce sa démission de l'UEFA

Michel Platini est suspendu de toute activité liée au football pour quatre ans.
Michel Platini est suspendu de toute activité liée au football pour quatre ans. Fabrice Coffrini, AFP

Michel Platini, suspendu pour six ans de toutes fonctions par la Fifa, a vu sa sanction réduite à quatre ans par le TAS. Le Français donnera sa démission à l'UEFA le 18 mai prochain, lors du prochain congrès de l'instance footballistique européenne.

PUBLICITÉ

C'est un terrible désaveu pour Michel Platini. Le président de l'UEFA, qui espérait être blanchi par le Tribunal arbitral du sport (TAS), a finalement vu sa suspension de toute activité liée au football réduite de six à quatre ans. Dans la foulée de cette annonce, les avocats du Français ont ajouté que Platini allait présenter sa démission de la présidence de l'UEFA le 18 mai, lors du prochain congrès de l'instance footballistique européenne.

Il s'agissait du dernier recours pour l'ancien numéro 10 des Bleus, entendu par le TAS le 29 avril dernier, et qui a tout perdu ces derniers mois : il avait déjà dû renoncer à la présidence de la Fifa, laissant la voie libre à son numéro 2 Gianni Infantino, devenu le nouveau patron de la Fédération internationale.

La fin d'un long processus judiciaire

Au cœur de la procédure, un paiement de 1,8 million d'euros reçu en 2011 de la Fifa pour rémunérer un travail de conseiller de Joseph Blatter, alors président, achevé en 2002 sans contrat écrit. Une affaire révélée en septembre dernier sur la lancée du vaste scandale de corruption qui ébranle l'instance mondiale et a précipité la chute des deux hommes les plus puissants de la planète football.

Platini et Blatter ont toujours affirmé qu'il s'agissait d'un solde de tout compte sur la base d'un contrat oral, engagement reconnu en Suisse. Un argument qui n'avait pas convaincu la justice interne de la Fifa qui a suspendu le 21 décembre les deux hommes de toute activité liée au football durant huit ans, les jugeant coupables "d'abus de position", de "conflit d'intérêts" et de "gestion déloyale". Cette sanction avait déjà été ramenée à six ans en appel.

Avec AFP
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.