Accéder au contenu principal

En Suisse, les habitants de la ville de Zoug pourront bientôt payer en bitcoins

La ville de Zoug, en Suisse, va tester le paiement en Bitcoins.
La ville de Zoug, en Suisse, va tester le paiement en Bitcoins. BLOOMBERG / GETTY IMAGES

À partir du mois de juillet, les habitants de la ville suisse de Zoug pourront payer les services publics en bitcoin. Une première mondiale qui a valeur de test grandeur nature.

PUBLICITÉ

C'est la première fois qu'une municipalité met en place un tel dispositif. À partir du 1er juillet 2016, les 26 000 habitants de la ville de Zoug, du canton du même nom, en Suisse, vont pouvoir payer les services municipaux en bitcoin, la plus célèbre des monnaies cryptographiques

Test limité aux services publics

Le test sera dans un premier temps réservé aux services publics, comme les transports ou la santé. Pour commencer, les dépenses ne pourront pas excéder les 200 francs suisses (181 euros). L'idée sera ensuite d'analyser les coûts d'un tel dispositif, afin d'éventuellement l'élargir à d'autres services et augmenter le plafond.

VOIR AUSSI : Blockchain, la technologie open source dont vous allez entendre parler

Le bitcoin est réputé pour être une monnaie permettant de diminuer la facture en transaction. Reste à savoir si le raisonnement s'applique toujours à l'échelle d'une ville. Par ailleurs, les habitants ne disposant pas de bitcoins pourront bien entendu continuer à régler en francs suisses.

Zoug, la "Crypto Valley"

Parfois surnommée "Crypto Valley", Zoug est une ville résolument à la pointe des nouvelles technologies. "Nous voulons mettre à l'œuvre notre appétence pour les nouvelles technologies et cela passe par le fait de se faire nos propres expériences du bitcoin", a expliqué Dolfi Müller, le maire de Zoug dans un communiqué.

Depuis plusieurs années, cette ville parie sur le développement de son secteur financier pour devenir un cas d'école en matière de technologie financière. Il faut dire que la Suisse est déjà un pays à la juridiction plutôt favorable aux entreprises. Sa législation en fait un endroit privilégié pour les affaires économiques et financières. Aussi, si elle est un succès, l'expérimentation de Zoug pourrait bien inspirer d'autres villes helvètes.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.