Accéder au contenu principal
Découvertes

J’ai vécu la vie d’un dauphin enfermé dans le bassin en béton d’un delphinarium

Pamela Anderson entourée d'Alex Cornelissen et Paul Watson, fondateur de Seasheperd, à Bijou Plage à Cannes, le 14 mai 2016.
Pamela Anderson entourée d'Alex Cornelissen et Paul Watson, fondateur de Seasheperd, à Bijou Plage à Cannes, le 14 mai 2016. Louise Wessbecher / Mashable FR

En plein festival de Cannes, Pamela Anderson est venue soutenir la parole de l'ONG Sea Shepherd et tester le tilikum tank, qui permet de reproduire les conditions de vie des dauphins en captivité. Mashable FR a fait l’expérience.

Publicité

Des miroirs qui réfléchissent mon image dans tous les sens sans vue sur l’extérieur, un écho assourdissant, des basses qui me font trembler de haut en bas, une chaleur pesante : voilà ce que j’ai ressenti dans le tilikum tank. Ne manquait plus que l’odeur du chlore et des produits chimiques.

VOIR AUSSI : Des dauphins roses ont été aperçus dans le port de Hong Kong

J’en ressors avec une impression de mal de mer et les jambes qui tremblent. Alors que je n’y ai passé que quelques minutes, quand certains dauphins vivent leur vie entière en captivité.

Moi qui rêvais de me réincarner en dauphin pour ma troisième vie, me voilà refroidie. Et je ne suis pas la seule. A la sortie du tilikum tank, deux jeunes filles venues tester l’expérience confient à Mashable FR : "On n’a pas de repères, on perd tous nos moyens. Tous nos sens sont éclipsés : la vision, l’audition… C’est percutant et perturbant."

"Si l'océan meurt, nous mourrons"

Quelques minutes plus tôt, c’est Pamela Anderson qui était entrée dans la boîte. Elle en est ressortie comme "torturée". "J’avais envie de mordre quelqu’un", avoue la bimbo américaine devant quelques journalistes réunis sur la plage un peu plus loin.

VOIR AUSSI : SeaWorld annonce l'arrêt progressif des spectacles et de l'élevage d'orques

Engagée auprès de l’organisation internationale Sea Shepherd du capitaine Paul Watson depuis des années, Pamela Anderson se bat pour la libération des 56 orques encore prisonnières dans le monde, et pour la protection de la faune et la flore : "Si l’océan meurt, nous mourrons."

Sea Shepherd a prévu de déplacer son tilikum tank un peu partout pour sensibiliser le public, qui pourra aussi vivre l’expérience, plus positive, de nager avec des dauphins en liberté grâce à un casque de réalité virtuelle.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.