Accéder au contenu principal

Le nouveau président des Philippines Rodrigo Duterte veut rétablir la peine de mort

Rodrigo Duterte a été élu le 9 mai dernier au terme d'une campagne populiste et outrancière.
Rodrigo Duterte a été élu le 9 mai dernier au terme d'une campagne populiste et outrancière. Ted Aljibe, AFP

À peine élu, le président des Philippines Rodrigo Duterte s'est engagé à rétablir la peine de mort et à autoriser les forces de l'ordre à "tirer pour tuer". Lors de sa campagne, il avait promis d'éliminer des dizaines de milliers de criminels.

Publicité

Tout juste élu président des Philippines, Rodrigo Duterte veut rétablir la peine de mort. Il s'est également engagé lundi 16 mai à autoriser les forces de l'ordre à "tirer pour tuer".

Élu au terme d'une campagne populiste et outrancière, l'avocat de 71 ans, accusé par le président sortant Benigno Aquino d'être un dictateur en puissance, a tenu à détailler son programme contre la délinquance. "Ceux qui détruisent les vies de nos enfants seront détruits", a déclaré aux journalistes le chef d'état, qui doit prêter serment le 30 juin prochain pour un mandat de six ans. "Ceux qui tuent mon pays seront tués. C'est aussi simple que cela. Pas de demi-mesure. Pas d'excuses."

"Je vais presser le Congrès de rétablir la peine de mort par pendaison", a-t-il annoncé, prônant le châtiment capital, aboli en 2006, dans les affaires de trafic de drogue, de viol, de meurtre et de vol.

"Je suis fou"

Il a dit préférer la pendaison au peloton d'exécution, en expliquant qu'il ne voulait pas gaspiller de balles, et que la potence était plus humaine.

Il a même tenu à expliquer que ceux qui seraient condamnés pour deux crimes seront pendus deux fois : "Après une première pendaison, une seconde suivra jusqu'à ce que la tête soit totalement coupée du corps. J'aime ça parce que je suis fou."

Rodrigo Duterte a également annoncé qu'il donnerait à la police le droit de "tirer pour tuer" lors d'opérations contre le crime organisé.

"Si vous résistez, si vous faites preuve de résistance violente, mes ordres à la police seront de tirer pour tuer", a-t-il averti. Des militaires tireurs d'élite seront mobilisés pour tuer des criminels, a-t-il ajouté.

Restrictions à la consommation d'alcool dans les lieux publics

Il a également annoncé son intention d'interdire la consommation d'alcool dans les lieux publics après 2 h et d'interdire aux enfants de sortir seuls dans les rues le soir. Si des enfants sont trouvés dans les rues, leurs parents seront emprisonnés pour "abandon".

Au cours de sa campagne, Rodrigo Duterte avait promis d'éliminer des dizaines de milliers de criminels, suscitant l'indignation de ses opposants mais séduisant aussi des dizaines de millions de Philippins lassés de la criminalité et de la corruption.

Il était même allé jusqu'à annoncer la mort de 100 000 personnes dont les cadavres iraient engraisser les poissons de la baie de Manille.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.