Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

Découvertes

Pour trouver un mari à sa sœur, Kim Jong-un lance une grande compétition nationale

© The Washington Post, Getty

Texte par France 24 Découvertes

Dernière modification : 23/05/2016

Le leader nord-coréen Kim Jong-un veut se charger de trouver un mari à sa sœur, a rapporté une source anonyme nord-coréenne au tabloïd britannique The Sun.

Kim Jong-un n’est pas si autocentré qu’on ne le pense. La preuve, il s’apprête à lancer une grande compétition dans le pays afin de trouver celui qui deviendra le mari de sa sœur, Kim Yo-jong. Oui, comme dans le "Bachelor".

VOIR AUSSI : Le portrait "au naturel" du leader nord-coréen Kim Jong-un subit quelques retouches sur le Net

Quelques critères sont en revanche à respecter si vous désirez tenter votre chance : vous devrez avoir étudié à l’Université Kim II-sung de Pyongyang, mesurer au minimum 1 m 77, être "beau", et avoir servi dans l’armée nord-coréenne. Forcément, ça risque d’être compliqué.

Kim Jong-un se chargera personnellement de passer au crible chaque candidature pour trouver le parfait prince charmant de la femme la plus puissante du pays.

Et Kim Yo-Jong, âgée de 29 ans, est connue pour être très exigeante, comme le rapporte au Sun un Nord-Coréen qui a fui en Corée du Sud. "À l'université Kim II-sung, tous les étudiants devaient se mettre sur le côté pour la laisser passer dans le hall, personne n'avait le droit de prendre le même ascenseur qu'elle, à part ses camarades de classe."

Ce n'est pas la première fois que Kim Jong-un organise un speed dating national pour sa sœur. En 2012, il s'y était déjà essayé mais avait fini par abandonner. Aucun candidat ne répondait alors aux exigeances du dirigeant. 

On souhaite en tout cas bonne chance et beaucoup de courage au futur heureux élu.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 23/05/2016