Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Melinda Gates à France 24 : "La philanthropie ne peut se substituer aux États"

En savoir plus

FOCUS

La réforme des retraites, fer de lance de l'opposition russe

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Les câbles sous-marins, enjeux stratégiques de la communication

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Helle Thorning-Schmidt : "Les guerres modernes visent les enfants"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Un peuple et son roi" : quand grande et petite histoire s'entremêlent

En savoir plus

FACE À FACE

Manuel Valls candidat à Barcelone : un pari osé ?

En savoir plus

L’invité du jour

Bassma Kodmani : "Assad, un jour, rendra compte pour ses crimes"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

États-Unis : la hausse des taux, un risque pour l'économie ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Jair Bolsonaro : vers "un retour de la dictature au Brésil" ?

En savoir plus

Découvertes

Pour trouver un mari à sa sœur, Kim Jong-un lance une grande compétition nationale

© The Washington Post, Getty

Texte par France 24 Découvertes

Dernière modification : 23/05/2016

Le leader nord-coréen Kim Jong-un veut se charger de trouver un mari à sa sœur, a rapporté une source anonyme nord-coréenne au tabloïd britannique The Sun.

Kim Jong-un n’est pas si autocentré qu’on ne le pense. La preuve, il s’apprête à lancer une grande compétition dans le pays afin de trouver celui qui deviendra le mari de sa sœur, Kim Yo-jong. Oui, comme dans le "Bachelor".

VOIR AUSSI : Le portrait "au naturel" du leader nord-coréen Kim Jong-un subit quelques retouches sur le Net

Quelques critères sont en revanche à respecter si vous désirez tenter votre chance : vous devrez avoir étudié à l’Université Kim II-sung de Pyongyang, mesurer au minimum 1 m 77, être "beau", et avoir servi dans l’armée nord-coréenne. Forcément, ça risque d’être compliqué.

Kim Jong-un se chargera personnellement de passer au crible chaque candidature pour trouver le parfait prince charmant de la femme la plus puissante du pays.

Et Kim Yo-Jong, âgée de 29 ans, est connue pour être très exigeante, comme le rapporte au Sun un Nord-Coréen qui a fui en Corée du Sud. "À l'université Kim II-sung, tous les étudiants devaient se mettre sur le côté pour la laisser passer dans le hall, personne n'avait le droit de prendre le même ascenseur qu'elle, à part ses camarades de classe."

Ce n'est pas la première fois que Kim Jong-un organise un speed dating national pour sa sœur. En 2012, il s'y était déjà essayé mais avait fini par abandonner. Aucun candidat ne répondait alors aux exigeances du dirigeant. 

On souhaite en tout cas bonne chance et beaucoup de courage au futur heureux élu.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 23/05/2016