Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Maduro chez "Salt Bae" : un goût amer pour les Vénézuéliens

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Lamjarred : la star marocaine placée en détention

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan "ma santé 2022" en France : urgences à l'hôpital ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Celui qui est en cause dans l'affaire Benalla, c'est Macron"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Je veux reconstruire la gauche"

En savoir plus

FOCUS

Invasion de sargasse au Mexique : désastre ou chance à saisir?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Audiard : "Depuis longtemps, j'avais envie de tourner avec des Américains"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Voyage inoubliable sur le train du désert en Mauritanie et 300 kilomètres pour les plages de Tunisie

En savoir plus

L’invité du jour

Ghislaine Dehaene : "Il faut parler au bébé pour lui permettre de façonner son esprit"

En savoir plus

Découvertes

Fête du pain : et si on l'utilisait aussi pour cuisiner ?

© Getty Images

Texte par Émilie LAYSTARY

Dernière modification : 13/09/2018

Chaque année, la fête du pain se déroule autour de la Saint-Honoré, le patron des boulangers. Du 23 au 29 mai 2016, l'événement met à l'honneur ce produit pilier de la gastronomie française. Mashable FR vous propose des idées pour le célébrer.

C'est souvent lui qui accommode, et si pour une fois c'est lui qu'on accommodait ? Présent à tous les repas, le pain est surtout utilisé pour saucer les plats et accompagner le fromage. 

VOIR AUSSI : Street food : il n'y a pas que le kebab et le panini

À l'occasion de la fête du pain qui a lieu du 23 au 29 mai, Mashable FR vous a sélectionné autant d'idées qu'il y a de jours dans la semaine pour détourner ingénieusement cet aliment que tout le monde aime.

(Oui, vraiment tout le monde.)

1. Smørrebrød et bruschetta : quand le pain sert de support à garniture

Nombreuses sont les gastronomies à avoir compris que la baguette de pain était le meilleur ami de la street food – pratique, ce contenant qui permet d'emporter avec soi crudités, fromage, charcuterie... et de manger en marchant ! En Inde, le vada pav renferme des pommes hachées pendant qu'au Japon, le katsu-sando se compose de pain blanc et de viande panée. Et c'est sans parler du chacarero (viande grillée et haricots verts) au Chili, du döner kebab en Turquie... ou tout simplement de notre fameux jambon-beurre – pour ne citer qu'eux.

Mais même disposé au milieu d'une belle assiette, le pain a tout pour plaire. Il faut penser aux sandwichs ouverts, qui égayent n'importe quelle table en bois dans le jardin. Au Danemark, toutes les familles ont dans leur réfrigérateur de quoi préparer sur le pouce des "smørrebrød" (en danois dans le texte), ces tranches de pain de seigle garnies. Surplombés de tartinade, d'anchois, de maquereaux, de charcuterie ou encore de saumon norvégien avec un peu d'aneth, les "smeurebreud" se mangent souvent au déjeuner.

Toujours en Europe, mais plus au Sud, il faut aller en Italie pour découvrir la bruschetta, cette grande tartine de pain frottée à l'ail, arrosée d'huile d'olive, grillée puis garnie de dés de tomates fraîches – à moins que vous ne préfériez d'abord l'agrémenter puis la griller afin d'avoir les tomates chaudes.

Simplicity is a good thing, especially when it comes to bruschetta! #sundaydinner #bruschetta

Une photo publiée par Sara Haas RDN, LDN (@cookinrd) le

2. Bouchées de reblochon : quand une boule de campagne se transforme en amuse-gueule

À l'heure de l'apéro, une grosse boule de pain de campagne peut facilement être transformée en amuse-gueule convivial. Armez-vous simplement d'un long et large couteau qui coupe bien (un santoku par exemple), quadrillez le pain d'entailles assez profondes, et glissez-y des morceaux de reblochon et de ciboulette ciselée. Dix minutes dans le four plus tard, vous vous retrouverez avec un somptueux apéritif à disposer sur la table basse. Vos invités seront épatés, c'est promis.

3. Le bol : quand le pain sert de contenant

Vous pouvez également utiliser une boule de pain de campagne pour le transformer en contenant. Incisée et vidée de sa mie, elle pourra alors accueillir une bonne poêlée de légumes anciens et viande fumée, par exemple. À Paris, vous pouvez goûter ces bols de pain (de chez Eric Kayser) garnis au restaurant "Les Bols de Jean".

4. Pudding et Bettelmann : quand le pain remplace la farine

Dessert populaire au Royaume-Uni, le pudding est un gâteau de morceaux de pain durs ramollis dans du lait tiède, auxquels on ajoute des œufs, un peu de cannelle et une poignée de raisins secs.

Sur le même principe, on peut également réaliser un Bettelmann, ce mendiant alsacien généralement préparé avec des cerises noires ou des pommes, ou un "Pain d'chien", un pudding typique du nord de la France, avec de la cassonnade et des raisins secs marinés dans du rhum.

Et pourquoi pas également des cookies ou un clafoutis ?

5. Polpetti di pane et soupe à l'oignon : quand le pain sert de liant

En cuisine, le pain a longtemps été utilisé comme cache-misère. Lors d'une préparation de boulettes, il a longtemps servi à "masquer" le manque de viande. En Italie, on prépare des "polpetti di pane" (boulettes de pain) servies avec de la sauce tomate. L'ingrédient entre aussi dans la composition de la soupe à l'oignon, mets qui, avant d'être un grand classique des cartes de bistros, était à l'origine très populaire dans les familles modestes puisque majoritairement constitué de pain rassis et d'oignons, faciles à cultiver.

6. Francesinha et welsh : quand le pain s'imbibe de bière

Plat typique de la ville de Porto, la francesinha se compose d'une tranche de pain sur laquelle on vient déposer de la linguiça, saucisse fraîche portugaise, du jambon, de la viande de bœuf et du fromage. Servi avec des frites, le plat (plutôt généreux, vous en conviendrez...) est présenté garni d'une sauce à la tomate et à la bière.

Il est très similaire au welsh, que l'on mange dans le nord de la France. Le croque gallois (c'est aussi comme ça qu'on l'appelle) est constitué de pain grillé, cheddar, bière et moutarde.

7. Pain perdu : quand le pain rassis trouve une seconde vie

Au Canada, on l'appelle le pain doré (servi avec du sirop d'érable) ; dans le nord de la France, la dénomination est moins heureuse : c'est le "pain crotté". Le pain perdu est probablement la recette qui vient le plus facilement à l'esprit lorsque l'on pense à recycler du pain dur.

Trempé dans du lait et des œuf, le pain perdu doit ensuite être doré à la poêle. On le déguste saupoudré de sucre, aussi bien au petit déjeuner qu'au goûter. Le pain perdu existe dans de nombreux pays ("torrija" en espagnol, "Armer Ritter" en Allemagne, "rabanadas" au Portugal...)

Servi avec des fruits rouges et de la crème anglaise, il peut également se transformer en dessert tout à fait apprêté. En Normandie, on le flambe même avec du pommeau avant de le servir avec de la confiture de pommes, quand en Anjou, on l'accommode avec du Cointreau.

French toast for the three of us this morning

Une photo publiée par Anne au Chocolat (@anneauchocolat) le

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 13/09/2018