Accéder au contenu principal

Rétroprojecteur : le pain, base de notre alimentation depuis la nuit des temps

Un jeune garçon en train de tartiner de beurre une tranche de pain.
Un jeune garçon en train de tartiner de beurre une tranche de pain. Steven Gottlieb / Getty Images

Il est à la fois ce que les pays du monde ont le plus en commun mais sous d'innombrables versions différentes. Base de l'alimentation de l'homme, le pain est le symbole du peuple.

Publicité

Du 23 au 29 mai 2016, comme chaque année en France autour de la Saint-Honoré, patron des boulangers, la fête du pain met à l'honneur ce produit pilier de la gastronomie française.

Né lorsque les hommes ont compris qu'une pâte fermentée naturellement pouvait permettre de créer des galettes, le pain est encore aujourd'hui un aliment de base dans de nombreuses régions du monde. Et les déclinaisons de ce mélange de farine, de levure, d'eau et de sel sont légions : naan, focaccia, bagel, tortilla, yufka, pain suédois... 

VOIR AUSSI : Fête du pain : et si on l'utilisait aussi pour cuisiner ?

Symbole d'un patrimoine alimentaire commun, le pain a toujours eu de nombreuses représentations culturelles, dans l'histoire et le monde. Ainsi, l'expression "du pain et des jeux" renvoie aux besoins les plus simples du peuple de Rome. Dans l'Antiquité, le pain avait également une place importante dans la religion : en Égypte, il faisait partie des rites mortuaires ; à Rome, on l'offrait aux défunts.

Le pain est également une figure très présente dans les contes pour enfants, comme dans "Le Petit Chaperon rouge" ou encore "Le Petit Poucet". Aujourd'hui, le pouvoir d'évocation de cet aliment présent à tous les repas reste inchangé. Dans les manifestations contre la crise de la dette en Grèce en 2012, le slogan "Du pain, de l'éducation et de la liberté" était là encore la preuve que le pain est un symbole du peuple.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.