Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée, la marche de l'opposition réprimée par la police

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le président turc, justicier ou opportuniste ?

En savoir plus

LE DÉBAT

"Davos du désert" à Riyad entre tensions et contrats

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Stéphane Troussel : "L'État est défaillant en Seine-Saint-Denis"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Joachim Son-Forget : "Je ne suis pas déçu par l'action du président"

En savoir plus

FOCUS

Suicide d'agriculteurs en France : l'épidémie silencieuse

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Romain Duris : "On ne me connaît pas en dehors de mes rôles, et tant mieux"

En savoir plus

L’invité du jour

Annick Girardin : le référendum en Nouvelle-Calédonie est "historique"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Caravane des migrants : Trump "ne fait qu'empirer les choses"

En savoir plus

FRANCE

En images : la Seine déborde à Paris, alerte dans le centre de la France

© Joël Saget, AFP | La Seine a inondé les berges à Paris.

Vidéo par Julie JARGAUD

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/06/2016

Château de Chambord les pieds dans l'eau, la ville de Nemours coupée en deux, une partie de l'A10 fermée, les berges de Paris inondées... Les crues exceptionnelles qui touchent depuis plusieurs jours la France risquent de s'aggraver.

Si les images ne s'affichent pas correctement, cliquer ici

 

De nouvelles pluies annoncées pour ce jeudi 2 juin laissent craindre une aggravation des crues exceptionnelles qui touchent depuis plusieurs jours la France, notamment la Seine-et-Marne et le Loiret, deux départements en alerte rouge. Huit autres départements d'Île-de-France, du Centre et de Lorraine étaient en vigilance orange (Essonne, Indre-et-Loire, Cher, Loir-et-Cher, Indre, Meuse, Meurthe-et-Moselle et Moselle).

À Souppes-sur-Loing (Seine-et-Marne), le corps d'une femme de 86 ans a été découvert dans son pavillon inondé, mais l'enquête doit encore déterminer les causes du décès.

La situation reste "tendue" et "difficile" dans "plusieurs secteurs" du pays, en particulier en Seine-et-Marne et dans l'Essonne, a déclaré, jeudi depuis Paris, le Premier ministre Manuel Valls, prévenant qu'il y avait "encore de nombreuses inquiétudes". Le chef du gouvernement doit se rendre dans la journée à Nemours (Seine-et-Marne), qui s'est retrouvée coupée en deux par les eaux. Trois mille personnes y ont été évacuées vers des centres d'hébergement.

Le point sur la situation à Nemours

"Il s'agit d'une crue exceptionnelle, supérieure à la crue de 1910", a prévenu Météo France, faisant référence à la crue la plus importante du fleuve depuis le XVIIe siècle. Les cours dans les établissements scolaires ont été suspendus dans 80 communes du "secteur critique du Loing", affluent de la Seine.

Dans le Loiret, au sud de l'Île-de-France, il est tombé l'équivalent d'un mois et demi de précipitations en trois jours. Près de 10 000 foyers ont été privés d'électricité dans les trois départements du Loiret, de la Seine-et-Marne et des Yvelines.

Les inondations ont causé des perturbations dans les transports franciliens (RER B, D, E et tramway), déjà affectés par une grève contre la Loi travail. Aucun train Transilien, Intercités ou TER ne circulait ainsi entre Paris-Montparnasse et Versailles-Chantiers, la SNCF espérant "un retour à la normale" d'ici lundi.

Chouchou des touristes, le château de Chambord avait les pieds dans l'eau. Les élèves des écoles, collèges et lycées du département du Loir-et-Cher seront dispensés de cours jeudi.

Tout au long du cours du Loing, plusieurs communes ont été touchées, comme Montargis où la sous-préfecture était noyée sous 1,80 m d'eau. "On est en décrue progressive", a déclaré à l'AFP le député-maire LR Jean-Pierre Door, mais il faudra "au moins deux, trois jours" avant un retour à la normale.

Mercredi, l'accès à Orléans par voie routière comme ferroviaire était difficile. L'A10 était fermée sur de larges portions. 

À Paris, une partie des voies sur berges a été fermée. La Seine avait déjà atteint 4,45 m à 22 h et trempait les pieds du zouave du pont de l'Alma, célèbre statue qui sert de repère aux Parisiens. Lors de la crue historique de 1910, il avait eu de l'eau jusqu'aux épaules (8,62 m). La Seine va continuer à monter et pourrait atteindre le week-end prochain dans la capitale un pic, entre 5,10 et 5,70 mètres, une situation qui "nécessite une vigilance particulière", a prévenu la mairie.

Avec AFP

Première publication : 02/06/2016

  • FRANCE

    Vidéo : face à la menace d'une "crue du siècle", Paris se prépare

    En savoir plus

  • FRANCE

    Inondations dans le sud-est de la France : l’état de catastrophe naturelle décrété

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)