Accéder au contenu principal
Info éco

Les inondations douchent les espoirs des commerçants

Capture d'écran France 24

Dans le journal de l’économie, ce vendredi, les inondations qui pourraient coûter cher à l’économie française, les pilotes d’Air France qui à leur tour appellent à la grève en plein Euro de football et l’appétit grandissant de JinJiang, le premier groupe hôtelier en Chine, pour le français Accor.

PUBLICITÉ

Le trafic fluvial est à l’arrêt à Paris. Conséquences : plus de transport fluvial sur la Seine, plus de tourisme non plus. Pour les péniches touristiques, le coût devrait dépasser la somme de 250 000 euros par jour. François Hollande a annoncé que l’état de catastrophe naturelle serait décrété dès mercredi, pour les régions les plus touchées.

Les grèves se poursuivent en France. A la SNCF, malgré la suspension du préavis par le deuxième syndicat, l’UNSA-ferroviaire, le trafic reste très perturbé. Et surtout, Air France pourrait à son tour être touché par un mouvement des pilotes, en plein Euro de football. Le secrétaire d’État au Transports juge ce préavis de grève "irresponsable" et "dangereux" pour l’image de la France.

Enfin, JinJiang, le premier groupe hôtelier de Chine, grignote petit à petit le capital d'Accor. Selon Le Figaro, il souhaiterait s'emparer de 29% du groupe tricolore, leader mondial de l'hôtellerie. Le gouvernement français, inquiet, commence à se mêler des négociations.
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.