Accéder au contenu principal

Une journaliste somalienne assassinée par des hommes non identifiés à Mogadiscio

Des enquêteurs recueillent des indices sur le lieu de l'assassinat du journaliste somalien Hindiyo Haji Mohamed, assassinée à Mogadiscio le 3 décembre 2015.
Des enquêteurs recueillent des indices sur le lieu de l'assassinat du journaliste somalien Hindiyo Haji Mohamed, assassinée à Mogadiscio le 3 décembre 2015. Mohamed Abdiwahab, AFP

Une journaliste somalienne qui travaillait pour la radio d’État a été abattue dimanche près de l’université de Mogadiscio par des hommes qui ont pris la fuite. 45 journalistes ont été assassinés en Somalie depuis 2007.

PUBLICITÉ

C’est le 46e assassinat de journaliste depuis 2007 en Somalie. Sagal Salad Osman, une journaliste somalienne qui travaillait pour la radio d’État Muqdisho, a été abattue dimanche 5 juin près de l’université de Mogadiscio où elle étudiait.

Plusieurs hommes non identifés ont ouvert le feu sur elle alors qu’elle se trouvait dans la rue puis ont pris la fuite. "Elle est morte sur le coup et les assassins se sont enfuis après lui avoir tiré dessus", a déclaré à l'AFP Ali Abdulkadir, qui travaille également pour Muqdisho. "Nous sommes bouleversés par l'annonce de sa mort et nous ne savons pas pourquoi elle a été tuée", a-t-il ajouté.

Plus de 40 journalistes tués depuis 2007

Le meurtre n’a pas encore été revendiqué mais il est loin d’être un événement isolé. La Somalie est un des pays les plus dangereux pour les professionnels des médias : 45 journalistes somaliens - sans compter Sagal Salad Osman - ont été assassinés dans le pays depuis 2007 et la montée en puissance des Shebab, selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

Reporters sans frontières (RSF) la place à la 167e place sur 180 pays dans son classement 2016 de la liberté de la presse.

Les islamistes radicaux shebab, en lutte contre le gouvernement somalien, mènent régulièrement des attaques contre des responsables gouvernementaux ou des journalistes.

Mais ils ne sont pas les seuls ennemis des journalistes somaliens, qui peuvent également être ciblés par des hommes d'affaires ou des hommes politiques qui désapprouvent leur couverture de l'information.

Avec AFP
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.