Accéder au contenu principal

Décès de l'ancien joueur et entraîneur du Nigeria Stephen Keshi

Pius Utomi Ekpei, AFP

L'ancien sélectionneur du Nigeria Stephen Keshi est mort dans la nuit de mardi à mercredi d'un arrêt cardiaque. Cet entraîneur charismatique avait remporté la Coupe d'Afrique des Nations en 2013 avec les Super Eagles.

PUBLICITÉ

Le "Boss" du football nigérian n’est plus. L’ancien joueur et entraîneur du Nigeria Stephen Keshi est mort dans la nuit de mardi à mercredi à l’âge de 54 ans d’un arrêt cardiaque, a annoncé sa famille mercredi 8 juin, via un communiqué.

"Mon frère est décédé. Il est parti rejoindre sa femme", a expliqué son frère Emmanuel Ado, faisant référence à l’épouse de Stephen Keshi, qui avait succombé à un cancer l’an dernier. La fédération nigériane a précisé que l'ancien footballeur avait été emmené précipitamment à l’hôpital à cause d'une douleur aux jambes et d'un pouls irrégulier.

Stephen Keshi avait commencé sa carrière internationale en rejoignant la Belgique et le club de Lokeren en 1986, puis Anderlecht l’année suivante, où il a joué jusqu’en 1991. Défenseur central, il était aussi passé par le club français de Strasbourg de 1991 à 1993. Avec sa sélection nationale, il avait également participé au Mondial-94 aux États-Unis.

Devenu entraîneur, c’est tout naturellement que le Nigérian est entré dans le staff des Super Eagles. Mais c’est ensuite à la tête du Togo que son talent de coach a été reconnu, quand en 2006, il a réussi à qualifier ce petit pays africain à la Coupe du Monde en Allemagne.

"Son combat : qu'il y ait plus d'entraîneurs africains"

De retour au Nigéria, il a mené son pays à la victoire lors de la CAN-2013. Lors du Mondial-2014, les Super Eagles ont également atteint les huitièmes de finale sous sa direction.

Depuis l’annonce de son décès, les hommages se multiplient. "Une légende du football africain s’en est allé", a notamment écrit le footballeur ivoirien Yaya Touré sur son compte Twitter. "Nous sommes dévastés. Nous avons perdu un superheros", a également réagi Amaju Pinnick, le président de la fédération nigériane de football.

 

Avec AFP et AP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.