Accéder au contenu principal
Découvertes

Grâce à "Hey Siri" sur son iPhone, une Australienne a sauvé son bébé

TNS VIA GETTY IMAGES
Texte par : Majda ABDELLAH
3 mn

Alors que son bébé était en arrêt respiratoire, Stacey Gleeson a utilisé Siri, l'assistant vocal d'Apple, pour lui demander d'appeler des secours. L'enfant, âgé de 1 an, est désormais en bonne santé.

Publicité

C'est depuis le babyphone que Stacey Gleeson remarque que Giana ne respire plus alors qu'elle dort. Dans la panique, la maman qui vit à Cairns, ville du nord de l'Australie, court vers la chambre de son enfant, et fait tomber au passage son téléphone. Alors qu'elle entame un massage cardiaque à Giana, elle crie en direction de son téléphone : "Hey Siri, appelle une ambulance". C'est l'incroyable histoire qui s'est déroulée en mars dernier, rapportée par Yahoo Australia et devenue virale ces derniers jours.

VOIR AUSSI : Siri promet d'être capable de répondre aux victimes de violences sexuelles

Car grâce à Siri, la jeune femme a pu joindre les secours, via le haut-parleur de son smartphone, tout en poursuivant son massage cardiaque. Giana, victime d'une infection respiratoire et d'une bronchiolite, s'est remise à respirer au moment de l'arrivée de l'ambulance. Pour la maman, cela ne fait aucun doute, Siri a sauvé son enfant. 

"Aussi risible que cela puisse paraître, j'aimerais dire merci", a confié Stacey Gleeson à la BBC. Pour les médecins, le rétablissement du bébé, aujourd'hui en parfaite santé, s'est joué à quelques minutes près.

Vu que son portable était loin d'elle, Stacey a du utiliser la fonctionnalité "Hey Siri", disponible seulement sur les iPhones 6S, 6S Plus et SE, et sur iPad Pro. " Avant, je jouais avec Siri, je trouvais que c'était marrant, maintenant, il est toujours activé et je ne le désactiverai jamais", a confié la maman.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.