Accéder au contenu principal
Reporters

Vidéo : chroniques iraniennes, un an après l'accord sur le nucléaire

Capture d'écran France 24

Juillet 2015. L'accord sur le nucléaire iranien a ouvert un nouveau chapitre dans l'histoire des relations entre Téhéran et le reste du monde, notamment avec l'Occident. Une ouverture qui a suscité de grands espoirs mais aussi des craintes. Pendant huit mois, France 24 a filmé les étapes de cette nouvelle ère à Téhéran, mais aussi à Qom, Vienne, Washington et Paris.

PUBLICITÉ

Le 14 juillet 2015, des milliers d’Iraniens sont descendus dans les rues de Téhéran pour manifester leur joie, après la signature de l’accord sur le nucléaire entre l’Iran et les Occidentaux. Cet accord, porteur d’espoir pour de nombreux Iraniens, prévoit notamment la levée des sanctions économiques qui frappent la République islamique depuis plusieurs décennies.

Dix mois plus tard, ces espoirs ont-ils été exhaussés ? Comment l’accord a-t-il impacté leur vie quotidienne ? Le marché iranien si convoité par les Occidentaux s’est-il enfin ouvert ? De quel poids l’accord va-t-il peser dans la vie politique du pays ? Quel rôle va-t-il jouer dans le jeu complexe qui oppose les conservateurs aux modérés et réformateurs qui ont porté au pouvoir le président Rohani ? En d’autres termes, l’accord historique de juillet 2015 est-il annonciateur d’un changement profond pour la République islamique après trente années d’isolement de la scène internationale ?

C’est à toutes ces questions qu’Antoine Mariotti, Stéphane Saporito et Vincent de Cointet tentent de répondre en tenant la chronique des mois qui ont suivi l’accord. Ce documentaire débute au lendemain de la signature de l’accord et s’achève en mars 2016 avec les résultats des élections législatives qui ont vu la poussée des réformateurs. Nos reporters ont suivi la vie quotidienne à Téhéran, les tentatives d’industriels occidentaux pour gagner ce nouveau marché très prometteur de 80 millions d’âmes, les prêches très politiques du vendredi à la grande mosquée ou encore la campagne électorale dans la ville sainte et ultraconservatrice de Qom avec un candidat issu du très redouté corps des Gardiens de la révolution.

Cette année décisive filmée in situ en Iran est soumise aux regards croisés d’observateurs politiques iraniens et internationaux, comme Ali Akbar Velayati, conseiller du Guide pour les Affaires étrangères, Akbar Torkan, principal conseiller du président Rohani, John McCain, l’une des principales voix des républicains américains sur les affaires étrangères, Laurent Fabius, ancien ministre français des Affaires étrangères ou encore Antony Blinken, numéro deux de la diplomatie américaine.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.