Accéder au contenu principal

Des forces libyennes revendiquent la prise de Syrte des mains de l'EI

Des combattants des forces loyalistes dans les rues de Syrte, le 10 juin 2016.
Des combattants des forces loyalistes dans les rues de Syrte, le 10 juin 2016. Mahmud Turkia, AFP

Au terme d'intenses combats de rue, des brigades des forces loyalistes libyennes, soutenues par la communauté internationale, ont assuré vendredi avoir pris le port de Syrte, jusque-là sous le contrôle de l'organisation de l'État islamique.

PUBLICITÉ

Cela ressemble à nouveau revers pour l’organisation État islamique (EI). Les forces fidèles au gouvernement d'union libyen ont revendiqué vendredi 10 juin la prise du port de Syrte, fief de l’EI en Libye. Ils ont progressé rapidement dans leur offensive anti-EI en s'emparant du port et de plusieurs quartiers ces dernières 24 heures, malgré la résistance des jihadistes dans leur fief libyen.

Des brigades composées en grande partie de combattants de la ville de Misrata ont en effet progressé au cours de la semaine vers le centre de Syrte après avoir lancé le mois dernier une contre-offensive contre l'EI et avoir repoussé les djihadistes le long de la route côtière entre les deux villes.

Ces brigades interviennent avec l'appui du gouvernement d'union nationale formé avec le soutien des Nations unies et qui s'efforce d'asseoir son autorité sur le pays depuis son arrivée en mars à Tripoli.

Le recul des jihadistes

D'après une source au sein de la direction des opérations à Misrata, les combattants présents sur le front au sud de Syrte ont contourné leurs ennemis pour atteindre la Méditerranée et s'emparer du port, situé à environ 5 km du centre de la ville. Ces affrontements ont fait 11 morts et 35 blessés parmi les brigades loyalistes, selon cette même source.

D'après Reda Issa, un responsable du bureau d'informations des pro-GNA (gouvernement d'union nationale), les forces progouvernementales encerclent maintenant les jihadistes dans un secteur de 5 km2 entre le centre et le nord de la ville, après avoir bloqué la façade maritime de cette cité côtière située à 450 km à l'est de Tripoli.

Tandis que les brigades de Misrata ont progressé vers Syrte à l'ouest, une autre force contrôlant des terminaux pétroliers dans l'est de la Libye et également fidèle au gouvernement d'union a aussi fait reculer les djihadistes. Elle est parvenue jeudi à Haraoua, une localité située à environ 70 km de Syrte.

L'État islamique a commencé à s'étendre en Libye en 2014 en profitant du chaos dans le pays. Il s'est emparé de Syrte l'an dernier mais n'est pas parvenu à s'implanter durablement ailleurs en Libye.

Washington confiant

Un proche conseiller de Barack Obama s'est dit vendredi "encouragé" par les avancées des forces du gouvernement libyen, soutenu par la communauté internationale, contre les jihadistes."Je ne vais pas trop m'avancer car la situation reste fluctuante. Mais nous sommes encouragés par les progrès qu'ils ont accomplis", a déclaré Brett McGurk, l'envoyé spécial du président Obama auprès de la coalition internationale contre le groupe État islamique.

Les jihadistes "sont parvenus à contrôler Syrte par la force. Mais une fois qu'une autre force capable de mener une offensive contre eux se trouve sur le terrain, ils pourraient se fissurer rapidement", a-t-il ajouté, précisant cependant ne pas estimer "que nous en soyons déjà là".


Avec Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.