Découvertes

#LoveWeek : un hacker transforme les comptes Twitter d'islamistes radicaux en profils gay friendly

Capture écran, Twitter

Un hacker a piraté des centaines de comptes Twitter d'islamistes radicaux en utilisant des images pornographiques de couples homosexuels pour rendre hommages aux victimes de l'attentat d'Orlando.

Publicité

Parfois, des images de sucettes en forme de pénis peuvent faire bien plus de mal que des kalachnikovs. Un supporter du groupe État islamique s’est ainsi retrouvé, quelques jours après la tuerie d’Orlando, avec une photo de couverture montrant deux hommes lèchant des sucettes aux formes explicites, sur son compte Twitter. 

VOIR AUSSI : #LoveWeek : Océane, Ashley, Logan... ils font leur coming out après la tuerie d'Orlando

Comme lui, près de 160 comptes Twitter d’islamistes radicaux ont été inondés d’images pornographiques venues remplacer les clichés de propagande habituellement partagés. Derrière ce piratage, un dénommé "Wauchula Ghost", membre du collectif de hackers "Anonymus", et bien décidé à combattre les propos faisant l'apologie du terrorisme sur les réseaux sociaux.

Le porno, pire ennemi des islamistes radicaux ? 

Depuis quelques semaines, le pirate s’attelait à transformer les comptes d'islamistes radicaux en ode au porno en changeant leurs photos de profil en "I love Porn" ou en fesses dénudées.

Mais depuis la tuerie d'Orlando, "Wauchula Ghost" utilise des images de couples homosexuels dans ses opérations de piratage pour rendre hommages aux victimes de l’attentat et aiguiser, davantage, la colère de ses cibles.

Son histoire a été rapportée par le Washington Post, à qui il a confié : "Mon objectif est de me réveiller le matin et voir les messages de Daech, me disant qu'ils vont me tuer ou de me couper la tête. Plus ça les rend fous, plus je suis heureux".

Twitter suspend les comptes 

En plus de voir ses victimes particulièrement agacées, le pirate est également parvenu à faire suspendre les comptes concernés, qu’il avait regroupés dans une liste intitulée "Jacked accounts".

Quand les médias ont commencé à parler de son opération, le pirate a constaté que sa liste se vidait rapidement, à mesure que Twitter supprimait les comptes piratés.  

Rappelons que depuis 2015, Twitter a suspendu plus de 125 000 comptes faisant la promotion d’actes terroristes.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine