Accéder au contenu principal

Nigel Farage part en croisade pro-Brexit sur la Tamise

Des bateaux décorés de banderoles pro-Bexit accompagnent la flottille de Nigel Farage sur la Tamise, à Londres, le 15 juin 2016.
Des bateaux décorés de banderoles pro-Bexit accompagnent la flottille de Nigel Farage sur la Tamise, à Londres, le 15 juin 2016. Niklas Halle'n, AFP

Nigel Farage, le leader britannique du parti anti-européen et anti-immigration Ukip, a mené une flottille sur la Tamise pour promouvoir la sortie de l'UE. Mais l'opération coup de poing a viré à la bataille navale entre pro et anti-Brexit.

Publicité

Nigel Farage part en croisade. À la proue de l’Edwardian, le leader de Ukip (United Kingdom Independence Party), le parti europhobe et anti-immigration, mène, mercredi 15 juin, à Londres, une flottille pro-Brexit sur la Tamise. Il a lancé une opération coup de poing, destinée à promouvoir de manière spectaculaire une sortie de l'Union européenne lors du référendum du 23 juin.

Rarement la Tamise n’a été aussi embouteillée. À la tête d’une délégation de pêcheurs et d’une trentaine de chalutiers qui font sonner leurs cornes de brume, Nigel Farage a remonté le fleuve depuis Tower Bridge en direction du Parlement de Westminster. "La politique des quotas de pêche de l'UE est criminelle, nous voulons récupérer nos eaux territoriales", a-t-il lancé à l'assistance, composée d'élus Ukip et de quelques journalistes.

Bataille navale entre "leave" et "remain"

Mais rapidement, l’opération s’est transformée en bataille navale entre militants du "leave" (partir) et du "remain" (rester). Alors que Farage enchaînait les interviews, "Sarpedon", le gros bateau blanc de Bob Geldof a surgi sur le fleuve britannique. Déterminé à gâcher la fête, le chanteur a abreuvé d'insultes le leader de l'Ukip. "T'es un escroc, un menteur Nigel, donne-leur les vrais faits sur l'industrie de la pêche. Tu n'es pas un ‘Fisherman's friend", a hurlé Bob Geldof dans le micro.

"Juste pathétique", a tranché Farage. Reste que l'ambiance en a pris un coup sur le bateau de Farage qui a fait demi-tour. "Ne vous inquiétez pas, c'était prévu, on attend juste l'autorisation pour remonter jusqu'au Parlement", a lancé un porte-parole Ukip. Après quelques minutes à tourner en rond, la péniche de Farage est reparti vers Westminster, son point d'arrivée.

"Prends une autre pinte Nigel et regarde nous !"

En chemin, elle a croisé des chalutiers "amis", venus du Kent et même d'Écosse, qui affichaient des banderoles proclamant "la pêche pour un Brexit", "redonnons sa grandeur au Royaume-Uni", avec l'indispensable drapeau Union Jack au vent. La flottille a continué aussi à être harcelée par des zodiacs aux couleurs du "remain". À son arrivée devant Big Ben, elle a été accueillie par une banderole affichant: "Ne laissez pas Farage couler la Grande-Bretagne, votez remain !"

Avec AFP 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.