Accéder au contenu principal

Euro-2016 : 323 interpellations dont 196 gardes à vues depuis le début de la compétition

Des supporters dans les rues de Lille, le 15 juin 2016.
Des supporters dans les rues de Lille, le 15 juin 2016. Philippe Huguen, AFP

Depuis le début de l'Euro-2016, les forces de l'ordre ont effectué 323 interpellations pour des violences, vols ou dégradations de biens. 196 d'entre elles ont donné lieu à des garde à vue, dont 8 à des condamnations.

PUBLICITÉ

Depuis le 10 juin, date du lancement de l'Euro-2016, les forces de l'ordre ont effectué 323 interpellations pour des violences, vols ou dégradations de biens.

"Parmi elles, 196 ont été placées en garde à vue, 8 ont déjà été condamnées à des peines de prison ferme et 3 à des peines de prison avec sursis", a annoncé le ministère de l'Intérieur, dans un communiqué, sans plus de précision.

Vingt-quatre personnes ont par ailleurs fait l'objet d'un arrêté d'une mesure de reconduite à la frontière. Parmi elles, figurent 20 des 43 supporters russes arrêtés mardi dans le sud-est de la France pour leur participation présumée aux violences en marge du match Russie-Angleterre samedi à Marseille.

Prison ferme

Trois Russes accusés ont été condamnés à 12, 18 et 24 mois de prison ferme et écroués. Leurs peines sont assorties de deux ans d'interdiction du territoire.

L'arrestation du groupe de 43 Russes à Mandelieu-la-Napoule a provoqué une minicrise diplomatique entre la France et la Russie. L'ambassadeur de France en Russie a été convoqué pour être mis en garde contre une "aggravation" des relations entre les deux pays.

Après les violents incidents à Marseille la semaine dernière, la sécurité a été renforcée dans le nord du pays, en raison de l'enchaînement des matches Russie-Slovaquie mercredi à Lille et Angleterre-pays de Galles ce jeudi (15h00) à Lens, à une trentaine de kilomètres de Lille.

Les forces de l'ordre ont dû intervenir pour disperser des groupes de supporters britanniques alcoolisés dans les rues de Lille dans la nuit de mercredi à jeudi, mais ces incidents sont restés sans commune mesure avec ceux de Marseille.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.