Accéder au contenu principal
Ici l'Europe

Brexit : partir ou rester, un choix vital pour les agriculteurs britanniques

Capture d'écran France 24

À quelques jours du référendum sur le Brexit, nous vous proposons un tour d’horizon de l’agriculture britannique, confrontée à un choix crucial et même vital pour elle. Le Royaume-Uni compte 187 000 exploitations - trois fois moins que la France. Son agriculture pèse à peine 0,7 % du PIB mais le secteur agroalimentaire emploie un Britannique sur huit.

PUBLICITÉ

Le revenu des agriculteurs dépend majoritairement des aides de la Politique agricole commune (PAC). Ce sont quatre milliards d’euros qui sont transférés chaque année outre-Manche. En cas de sortie de l’Union européenne, un soutien financier national prendra-t-il vraiment le relais ? Quid des deux tiers des exportations de l’île vers le continent européen si toutes les règles et tarifs d’accès au marché commun doivent être longuement renégociées ?

Débat en compagnie de deux invités aux vues opposées : Meurig Raymond, président du National farmers union (NFU), principal syndicat agricole, pour le maintien, et George Eustice, secrétaire d’État à l’agriculture, pour la sortie.

Présentée par : Caroline de Camaret

Production : Isabelle Romero et Mathilde Bénézet.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.