Accéder au contenu principal

La possibilité d'un second référendum d'indépendance de l'Écosse est "sur la table"

Nicola Sturgeon, Première ministre écossaise.
Nicola Sturgeon, Première ministre écossaise. Andy Buchanan, AFP

Alors que l'Écosse s'est majoritairement prononcée contre le Brexit, la Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, a indiqué que la possibilité d'un second référendum sur l'indépendance d'Édimbourg était désormais "sur la table".

PUBLICITÉ

Sans surprise, l’Écosse a voté majoritairement, jeudi 23 juin, pour le maintien du Royaume-Uni au sein de l’Union européenne (62 %). Arguant du fait que les Écossais avaient voté majoritairement contre la sortie (voir carte ci-dessous), la Première ministre Nicola Sturgeon a ainsi relancé, vendredi, la possibilité d'une nouvelle consultation sur l'indépendance de cette Nation constitutive du Royaume-Uni.

>> Suivez notre liveblog consacré au Brexit

"La possibilité d'un second référendum doit être sur la table et elle est sur la table", a déclaré à Édimbourg la Première ministre, également chef du Parti national écossais (SNP).

Organisé en septembre 2014, le référendum sur l'indépendance de l'Écosse avait été remporté par le camp du non à 55 % des voix.

Une initiative qui devrait bénéficier d’un large soutien dans cette nation du Royaume-Uni. Peu après l’annonce des résultats en faveur du Brexit, J. K. Rowling, la célèbre auteure de la sage Harry Potter, a ainsi tweeté un laconique "Au revoir, le Royaume-Uni". Avant de préciser sa pensée par un autre message : "L’Écosse va maintenant chercher à acquérir son indépendance. L’héritage de [David] Cameron sera une union brisée en deux. Ni l’un ni l’autre n’auraient dû arriver."

 

Pour voir la carte sur votre mobile ou votre tablette, cliquez ici.

Avec AFP
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.