Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Congo-Brazaville : Un opposant menacé de mort en France.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Arthur Mitchell : la mort d'une étoile

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : L'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition d'Alexandra Benalla : Une situation embarassante pour E. Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

EUROPE

Brexit : l’Écosse poussée vers l’UE, le Sinn Fein veut unifier l'Irlande

© AFP | La Premier ministre de l'Écosse, Nicola Sturgeon, à la sortie d'un bureau de vote à Glasgow, le 23 juin 2016.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/06/2016

Alors que les Britanniques ont voté jeudi pour une sortie de l’Union européenne, les Irlandais du Nord et les Écossais se sont eux prononcés pour un maintien au sein de l’UE. De quoi remettre en cause l'union britannique ?

Le vote en faveur du Brexit aura-t-il des conséquences sur l'union britannique ? Alors que les Britanniques ont voté vendredi 24 juin pour une sortie de l’UE selon les projections des médias, les Irlandais du Nord et les Écossais se sont eux prononcés pour un maintien au sein de l’instance.

L'Irlande du Nord ainsi voté le maintien dans l'UE à 56 %. Il faut dire que l'Europe a injecté des milliards d'euros pour soutenir le pays après les accords de paix du "Good Friday" de 1998, qui avaient mis un terme à trois décennies d'affrontements confessionnels entre catholiques et protestants ayant fait plus de 3 000 morts.

Le Sinn Fein, ex-vitrine politique de l'Armée républicaine irlandaise (IRA), a d'ores et déjà appelé vendredi matin à un référendum sur une Irlande unifiée. Le parti républicain a souligné que le référendum sur l'UE avait des "conséquences énormes sur la nature de l'État britannique", sachant que l'Écosse et l'Irlande du Nord ont voté pour un maintien au sein de l'Union européenne.

L'europhile Écosse, comme attendu, a elle aussi soutenu le maintien, à 62 %. La Premier ministre Nicola Sturgeon a prévenu vendredi que l'Écosse voyait "son avenir au sein de l'Union européenne". "Alors qu'on attend encore le résultat final, le vote ici (en Écosse) montre clairement que les Écossais voient leur avenir au sein de l'UE", a déclaré la dirigeante du parti national écossais SNP.

Avec AFP

 

Première publication : 24/06/2016

COMMENTAIRE(S)