Accéder au contenu principal

Top 14 : au bout du suspense, le Racing 92 est sacré champion de France

Le Racing 92 a décroché le sixième titre de champion de France de son histoire.
Le Racing 92 a décroché le sixième titre de champion de France de son histoire. Lluis Gene, AFP

Réduit à 14 au milieu de la première période, le Racing 92 a été héroïque face au RC Toulon et a décroché le sixième titre de champion de France de rugby de son histoire, au bout du suspense (29-21). Un sacre vécu devant 99 124 supporters.

PUBLICITÉ

Une éternité que le Racing 92 en rêvait, c'est désormais fait ! Au terme d'une finale de Top 14 de haute volée, devant les 99 124 spectateurs du Camp Nou de Barcelone, le club francilien a enfin décroché son sixième titre de champion de France, vingt-six ans après son dernier sacre (1990).

Les Racingmen se sont imposés face au RC Toulon (29-21), qui a pourtant bénéficié d'une supériorité numérique à 15 contre 14 durant plus d'une heure après l'expulsion logique de Machenaud, auteur d'un plaquage cathédrale sur Giteau (18e). Maladroits, indisciplinés, les Varois ont plié devant le réalisme de leurs adversaires franciliens.

Carter et Goosen ont puni Toulon

Malgré leur infériorité, les joueurs du Racing ont passé huit pénalités au cours de la soirée. Carter, impeccable à 40 mètres (15 points), a su laisser à Goosens le soin de punir l'indiscipline toulonnaise au-delà de la ligne médiane (9 points). Une accuité qui, couplée à un essai de Rokocoko sur un ballon de récupération au milieu de terrain (59e), a permis au Racing de faire définitivement le break.

En face, le RCT est totalement passé à côté. Beaucoup trop pénalisé, il n'a surtout jamais su concrétiser sa supériorité numérique. Mis sur les bons rails par un essai de Gorgodze (29e), les Toulonnais ont dû attendre les dix dernières minutes et une percée de Mermoz pour trouver à nouveau la faille (71e). Beaucoup trop tard, puisque les Racingmen avaient déjà fait le break et menaient alors de 12 points.

En fin de rencontre, le RCT a cru pouvoir renverser la vapeur… il a finalement bu le calice jusqu'à la lie, revenant à cinq points avant de faire le siège de l'enbut adverse, puis de perdre la possession sur une mêlée. Le rugby, ce vendredi 24 juin, avait choisi son camp. Face à ces Franciliens, Toulon ne pouvait tout simplement pas l'emporter. Et même la justesse au pied d'un Halfpenny retrouvé (11 points) n'aura pas suffi à faire basculer la rencontre.

Fin de règne sur la Rade

Une rude soirée, donc, pour le RCT et notamment son entraîneur Bernard Laporte, qui tirait sa révérence après cinq années de bons et loyaux services sur la Rade. Il met là un point final à une belle aventure qui l'aura vu décrocher trois titres de champions d'Europe (2013, 2014, 2015) et une consécration en Top 14 (2014).

Côté francilien, ce titre vient parfaire une saison déjà réussie, mais qui aurait pu faire naître des frustrations, après la défaite en finale de la Champions Cup face aux Saracens, le 14 mai 2016. Il n'en a rien été. Deux finales, un titre, le Racing aurait sans doute signé des deux mains en début de saison pour un tel parcours.

Pour revivre RC Toulon - Racing 92, finale du Top 14 de rugby, dans les conditions du direct sur vos tablettes et smartphones, cliquez sur ce lien

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.