Accéder au contenu principal

Brexit : près de trois millions et demi de personnes réclament un second vote

La pétition dépasse les trois millions de signatures, dimanche 26 juin dans la soirée.
La pétition dépasse les trois millions de signatures, dimanche 26 juin dans la soirée. Capture d'écran de la pétition, le 26 juin 2016.

Une pétition réclamant la tenue d'un second référendum pour décider du maintien ou de la sortie du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne rassemble déjà près de trois millions et demi de signatures. Le Parlement britannique devra en débattre.

PUBLICITÉ

La bataille pour le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne (UE) se poursuit. Une pétition en ligne, adressée au Parlement britannique et réclamant l'organisation d'un deuxième référendum, a déjà recueilli près de trois millions et demi de signatures [3 430 514 signatures à 21h15, dimanche 26 juin].

Les signataires demandent qu’un autre vote soit organisé si le "remain" ou le "leave" ne l’emportent pas par au moins 60 % des voix ou si la participation n’atteint pas les 75 %. Or, le vote de jeudi, lui, avait décidé d’un Brexit par 51,9 % des voix, avec une participation de 72 % des inscrits.

La pétition rencontre tant de succès que le site a connu quelques difficultés, lors des premières heures, pour accueillir le trafic généré par la pétition.

Le gouvernement se doit de répondre à une telle pétition dès qu’elle atteint 10 000 signatures. Et le Parlement doit l'examiner à partir du moment où elle dépasse les 100 000 noms. Mais cet examen, sous forme d'un débat, n'engage à aucun vote ou aucune décision et ne peut en aucun cas remettre en question le résultat du référendum.

Cette pétition est un reflet des profondes divisions du pays apparues à l'occasion du référendum, jeunes contre vieux, Écosse, Irlande du Nord et Londres contre périphéries des grandes villes et campagnes notamment.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.