Accéder au contenu principal

Euro-2016 : pour France-Irlande, la "Green Army" bloquée aux portes du stade

Les supporters irlandais seront entre 20 et 30 000 à Lyon, dimanche 26 juin.
Les supporters irlandais seront entre 20 et 30 000 à Lyon, dimanche 26 juin. Miguel Medina, AFP

C'est un crève-cœur pour l'Irlande. La "Green Army" n'a obtenu que 5 000 places pour venir soutenir les Irlandais face aux Bleus, dimanche au Parc OL, en de finale de l'Euro-2016. La plupart feront le déplacement sans billet.

Publicité

envoyé spécial France 24 au Parc OL (Lyon).

"Honnêtement, disposer de moins de 5 000 tickets n'est pas juste pour nos supporters. Nous aurions mérité de pouvoir compter sur plus de fans." En conférence de presse d'avant-match, samedi 25 juin, le sélectionneur irlandais Martin O'Neill n'a pas caché sa déception. L'Irlande, qui affronte l'équipe de France en huitièmes de finale de l'Euro-2016 à Lyon, ce dimanche à 15h, ne pourra – officiellement du moins – compter sur sa légendaire "Green Army".

>> Sur France 24 : suivez en direct France - Irlande, 8e de finale de l'Euro-2016

Au Parc OL, l'UEFA n'a alloué que 4 604 emplacements officiels aux supporters irlandais, soit moins de 10 % de la capacité totale de l'enceinte lyonnaise. "C'est disproportionné par rapport à la capacité du stade, a regretté O'Neill, non sans philsosophie. On va devoir faire avec... Le stade va être acquis à la cause des Français."

En cause, deux éléments principalement : le quota initial alloué par l'UEFA à la fédération irlandaise (3 500 dès le mois de février, auxquelles se sont ajoutées 1 000 places supplémentaires cette semaine), mais surtout une sombre histoire d'informatique. La plupart des supporters irlandais n'ont pas coché l'option "Suivre mon équipe" proposée par l'interface de la billetterie, rapporte-t-on dans les rangs de l'organisation, et n'ont donc pas pu bénéficier d'une allocation prioritaire des places.

Chants irlandais en capitale des Gaules

Les Bleus, eux, n'ont pas eu ce souci. Ils devraient pouvoir compter sur 30 000 supporters, dont 10 000 officiellement recensés dans le décompte de la Fédération. Un avantage du nombre qui pourrait toutefois ne pas se matérialiser dans les travées, puisque les Irlandais, même à 5 000, promettent une ambiance de feu.

À Lyon, l'atmosphère tout de même de trancher avec celle de Lille, quelques jours plus tôt, où le Stade Pierre-Mauroy a accueilli plus de 20 000 fans déchaînés lors de la victoire de l'Irlande face à l'Italie (1-0), synonyme de qualification pour les insulaires.

Et même si les portes du stade ne leur seront pas ouvertes, ils devraient être près de 30 000 "verts" à déambuler dans la fanzone et dans les rues de la capitale des Gaules, ce dimanche. Vision d'horreur pour les Lyonnais : ce vert, c'est aussi celui de l'ennemi héréditaire, celui de l'AS Saint-Étienne.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.