Accéder au contenu principal

Football : le PSG se sépare officiellement de son entraîneur Laurent Blanc

L'ancien sélectionneur des Bleus, qui arrivait en fin de contrat en juin 2018, quitte officiellement le PSG.
L'ancien sélectionneur des Bleus, qui arrivait en fin de contrat en juin 2018, quitte officiellement le PSG. Franck Fife, AFP

Laurent Blanc n'est plus l'entraîneur du PSG. Le club a annoncé officiellement son départ lundi, "dans un climat serein". Retour sur ses trois ans à la tête du club parisien, durant lesquels il a remporté 11 trophées.

PUBLICITÉ

Le PSG a officialisé lundi 27 juin le départ de Laurent Blanc, son entraîneur depuis l'été 2013 avec lequel il était lié jusqu’au 30 juin 2018. Un départ qui pourrait coûter au club un peu plus de 20 millions selon les estimations de la presse.

"Dans un climat serein, les deux parties ont mené des discussions qui ont abouti à la signature d’un protocole d’accord qui préserve les intérêts de chacune d’entre elles", annonce simplement le communiqué du PSG. "Le club tient à remercier Laurent Blanc et à lui exprimer sa pleine reconnaissance pour l’ensemble du travail accompli avec son staff ces trois dernières années." Son ajoint Jean-Louis Gasset et le préparateur physique Philippe Lambert s'en vont également.

Le départ de Laurent Blanc semblait inéluctable depuis l'interview au vitriol du président du club Nasser Al-Khelaifi, début juin, dans le quotidien Le Parisien, où s’était dit "très déçu" après la "mauvaise saison" écoulée. Plus sobrement, il a déclaré lundi : "Au moment d’ouvrir un nouveau chapitre dans le développement du club, je voudrais remercier Laurent Blanc pour tout ce qu’il a apporté ces dernières années en termes de jeu et de résultats. Je lui souhaite le meilleur dans les nouveaux défis qui l’attendront."

Avec le champion du monde 1998, le club parisien a remporté 11 titres en trois saisons, dont deux quadruplés nationaux consécutifs (Championnat, Coupe de France, Coupe de la Ligue, Trophée des champions). Un bilan plus qu’honorable pour le Cévenol, devenu l’entraîneur le plus titré avec le PSG, lui qui était loin d'être un premier choix à son arrivée, et qui avait été accueilli avec scepticisme par les supporters parisiens surpris de voir un ancien capitaine de l’OM prendre les commandes de leur club.

Le président Nasser Al-Khelaifi avait même déclaré en décembre, dans le Figaro, qu'il considérait Laurent Blanc comme "un des meilleurs coachs du monde".

Triple échec en C1

S’il a permis au PSG d’écraser de tout son poids technique et financier le football hexagonal, ce sont ses résultats en Ligue des champions, l’objectif suprême des propriétaires qataris, qui ont provoqué sa chute. Laurent Blanc, dont le contrat avait pourtant été prolongé de deux saisons en février, a été systématiquement éliminé, lors des 3 dernières saisons, en quarts de finale de la C1.

C'est surtout la dernière édition qui a été fatale pour l’ancien sélectionneur des Bleus (2010-2012). Sorti par Manchester City, richissime club anglais qui appartient aux rivaux régionaux d’Abu Dhabi, le PSG a vécu une terrible désillusion. La responsabilité de Laurent Blanc a été pointée du doigt après un coup de poker tactique hasardeux lors du match retour en Angleterre, qui a grandement contribué à l’élimination sans gloire du club parisien.

Place désormais, sauf coup de théâtre, à l’ancien tacticien ultra-perfectionniste du FC Séville Unai Emery, triple vainqueur avec les Andalous de l'Europa League (2014, 2015, 2016). Le Basque aurait reçu une offre de la part des dirigeants parisiens "impossible à refuser", selon les médias espagnols.

En images : trois ans et 11 trophées pour Laurent Blanc au PSG
{{ scope.counterText }}
{{ scope.legend }}© {{ scope.credits }}
{{ scope.counterText }}

{{ scope.legend }}

© {{ scope.credits }}

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.