Accéder au contenu principal

À l'époque mésopotamienne, les travailleurs étaient payés en bière

Bert Hardy, Getty Images

Grâce à une tablette datant de l’époque mésopotamienne exposée au British Museum, on sait désormais qu’il y a 5 000 ans, les travailleurs étaient payés en bière.

Publicité

Une pinte en guise de 13ème mois ? La transaction peut sembler hasardeuse, et pourtant c’est bien en bière qu’étaient payés les travailleurs de la période mésopotamienne, il y a plus de 5 000 ans.

VOIR AUSSI : Des scientifiques ont fabriqué une bière à partir d’une bouteille trouvée dans une épave vieille de 220 ans

Une tablette en argile datant d’entre 3 100 et 3 300 avant-JC et découverte à Uruk, en Irak, serait à ce jour la plus vieille fiche de paie du monde. Conservée au British Museum de Londres, elle mesure seulement neuf centimètre sur six mais contient de précieuses écritures cunéiformes qui racontent un monde où l’happy-hour durait toute la journée.

Un demi de l'heure 

Sur la tablette en argile, des jarres avec une pointe en triangle contenant trois vaguelettes symbolisent la bière tandis que le bol incliné vers une tête humaine figure l’idée de ration. Les petits bâtonnets sur les côtés signifient, eux, le nombre de portions attribuées à chaque travailleur.

Être payé en bière a beau être tentant, le salaire des travailleurs mésopotamiens ne leur servait pas qu’à s’enivrer dans les vapeurs de l’alcool. La bière, riche en féculents, était particulièrement appréciée et faisait généralement office de repas copieux pour les hommes, les femmes et même les enfants. Plus sûre que l’eau souvent porteuse de maladie, elle permettait également de s’hydrater.

VOIR AUSSI : Être payé pour voyager et boire de la bière, c'est possible

Les tablettes avec des écritures en pictogrammes datant de la période mésopotamienne ne sont pas inhabituelles, mais rares sont celles qui immortalisent ce genre de relations employés-employeurs.

Le procédé fonctionnait apparemment plutôt bien, puisque l’idée a été reprise par les Égyptiens, qui payaient entre quatre et cinq litres de bière par jour les ouvriers travaillant à la construction des pyramides.

Même les Néerlandais ont cédé à l'appel de la blonde : en 2013, la ville d'Amsterdam a mis en place un programme pour que les SDF participent au nettoyage des rues de la villes, en échange d'un salaire de 6 canettes de bière et de 10 euros par jour. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.